10.05.2011 -

Commémorer les traites et l’esclavage en tant que crimes contre l’humanité

Le 10 mai en France marque la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions.

Sa célébration cette année 2011 coïncide avec le 10e anniversaire de la Loi Taubira, loi «tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité».

L’UNESCO, à travers son projet La Route de l’esclave soutient cette importante manifestation nationale pour lui donner un échos international, particulier en cette année du 10e anniversaire de la Déclaration de Durban et de son programme d’action, adoptée en 2001 en Afrique du Sud et reconnaissant que «l’esclavage et la traite des esclaves constituent un crime contre l’humanité». Cette implication de l'UNESCO permet également de mettre en exergue les objectifs de cette année 2011, déclarée par les Nations Unies comme «Année internationale des personnes d’ascendance africaine».

Partout en France, des rencontres, séminaires, colloques, conférences-débats, expositions, et autres réflexions scientifiques sont organisées, avec la participation d'experts internationaux.

Ils permettront d'apprécier les avancées liées à l'adoption de cette loi en France et d'analyser des défis futurs, notamment en matière de gestion de l’histoire et des héritages socio-culturels liés à cette tragédie et leur intégration effective dans les politiques éducatives.

Le débat ainsi suscité permet de poser la nécessité de l'intégration, dans d'autres régions et pays, de législation reconnaissant l'esclavage et la traite des esclaves comme crime contre l'humanité.

Quelques événements importants à cette occasion:




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page