22.02.2010 - UNESCOPRESS

La Directrice générale de l’UNESCO exprime sa compassion pour les victimes de l’effondrement d’un minaret à Meknès et propose l’expertise de l’Organisation

© UNESCO/Gattoni, FranciscoMeknes minarat

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exprimé sa compassion profonde dimanche après l’effondrement meurtrier d’un minaret sur le site du patrimoine mondial de Meknès au Maroc et a souligné que les autorités marocaines pouvaient bénéficier de l’expertise de l’Organisation pour la restauration du site.

 Je suis profondément attristée par la tragédie qui a frappé les fidèles rassemblés à la mosquée. Je transmets aux familles des victimes ma plus profonde compassion et celle de toute l’Organisation », a-t-elle souligné.

« Comme l’a aussitôt indiqué Sa Majesté le Roi, suite à ce drame il sera procédé à une inspection de l’état des mosquées historiques du Maroc. L’UNESCO soutient les mesures d’urgence prises par le Royaume du Maroc visant à réparer les dommages et à prévenir tout nouveau risque sur ce site comme dans d’autres, tout en proposant sa collaboration dans l’inventaire et l’analyse prévus des sites », a-t-elle ajouté.

L’UNESCO est prête à faire appel à des experts internationaux pour contribuer à accélérer le processus de diagnostic et est déjà en contact avec les autorités marocaines afin de définir les premières mesures ayant un caractère d’urgence. La vieille ville de Meknès, fondée au XIe siècle, est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1996.

*****




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page