10.04.2017 - Culture Sector

La Corée retourne des fossiles de dinosaures de contrebande à la Mongolie

Le Centre de coopération internationale, qui fait partie du Bureau des procureurs près la Cour suprême de la République de Corée, a retourné onze fossiles de dinosaures qui ont été illégalement importés de Mongolie. Selon l'accusation, les fossiles comprennent des ossements de Tarbosaurus Bataar, un grand dinosaure carnivore dont les restes ne se trouvent qu'en Mongolie. Une cérémonie s’est tenue au Bureau des procureurs près la Cour suprême afin de retourner les fossiles qui ont été introduits illégalement dans le pays en 2014. Pour exprimer sa gratitude, le gouvernement mongol a cédé à la République de Corée certains fossiles de dinosaures, qui font partie du patrimoine culturel mongol, afin de promouvoir les relations entre la Corée et la Mongolie.

Pour la première fois, le gouvernement coréen retourne des biens culturels volés directement à son homologue étranger. Cette étape est perçue comme une opportunité pour la République de Corée de renforcer sa réputation de pays protecteur du patrimoine culturel. L'Administration coréenne du patrimoine culturel présentera ce cas au Comité intergouvernemental pour la promotion du retour de biens culturels à leur pays d'origine ou de leur restitution en cas d'appropriation illégale (ICPRCP) en tant qu'exemple de bonnes pratiques en matière de rapatriement de patrimoine culturel.

Le Bureau des procureurs près la Cour suprême a annoncé qu'il prendrait des mesures supplémentaires pour protéger le patrimoine culturel, avec la création notamment d’un Organe consultatif pour le rapatriement des biens culturels en coopération avec l'Administration du patrimoine culturel, la police et d’autres organisations concernées.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page