30.07.2019 - Culture Sector

Une formation de l’UNESCO sur la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé a lieu en Égypte

L'atelier sur la protection des biens culturels, l'Armée egyptienne

Le Secrétariat de la Convention de La Haye de 1954 a organisé, en coopération étroite avec le bureau régional de l’UNESCO au Caire, de 24 au 26 juin, une formation à l'intention de l'armée égyptienne sur la protection du patrimoine culturel avant, pendant et après les conflits armés et les catastrophes naturelles.

L’atelier, s’est focalisé sur la Convention de La Haye de 1954 et de ses deux Protocoles dans le contexte du droit international humanitaire. Ainsi que sur le droit des conflits armés, les conventions de Genève et les conventions culturelles de l'UNESCO. Outre la théorie, une grande attention a été accordée à la mise en œuvre concrète des tâches confiées à l'armée en matière de protection des biens culturels. Une visite du site a été organisée au Musée national des antiquités au Caire au troisième jour de l'atelier.

Les participants étaient tous des officiers supérieurs de l'armée appartenant, notamment des planificateurs et éducateurs aux forces spéciales et un conservateur de musée militaire. L’équipe internationale d’experts de l’UNESCO, le Comité international de la Croix-Rouge à Genève et de la Smithsonian Institution à Washington, du Bureau libanais de Diakonia (une organisation humanitaire suédoise) à Beyrouth et du Ministère égyptien de la justice ont animé les cours de formation.

Le succès de la Convention de La Haye de 1954 et de ses deux Protocoles dépend en grande partie de l’application de ses dispositions par les forces militaires engagées dans des conflits armés. En tant que principaux acteurs concernés par la conduite des hostilités et la stabilisation des zones de conflit, les forces militaires jouent un rôle crucial pour assurer le respect des biens culturels, ainsi que la protection contre les dommages et la destruction en temps de guerre. Pour cette raison, le Secrétariat de la Convention de La Haye de 1954 a mis au point et continue de développer plusieurs outils de formation militaire, publications et ressources destinés à informer les forces militaires de leurs obligations en vertu de la Convention et de ses protocoles. Ces matériaux visent également à doter les forces militaires des connaissances pratiques et des outils nécessaires pour faire face aux situations concernant la protection des biens culturels lorsqu'elles se présentent.

 

Au cours de la formation, du matériel éducatif tel que le Manuel militaire de la protection du patrimoine culturel en arabe a été distribué. Les participants ont manifesté un vif intérêt pour ce sujet qui s'est révélé nouveau pour beaucoup d'entre eux.

L’Égypte a été la première puissance militaire à signer la Convention de La Haye de 1954 en 1955 et le pays contribue aux opérations de paix dans le monde entier. La formation et l'éducation à la sensibilisation culturelle et à la protection des biens culturels sont des éléments essentiels au succès des missions militaires.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page