Atlas UNESCO des langues en danger dans le monde

La dernière édition de l'Atlas (2010, disponible en anglais, français et espagnol)

L'Atlas UNESCO des langues en danger dans le monde vise à susciter une prise de conscience de la part des autorités, des communautés de locuteurs et du public en général à propos des menaces pesant sur les langues et du besoin de sauvegarder la diversité linguistique mondiale. Il a également pour ambition de constituer un outil de suivi sur l’état des langues en danger dans le monde et des tendances globales en matière de diversité linguistique.

Gobierno de Noruega

Con el apoyo del Gobierno de Noruega

Rendue possible grâce au soutien du Gouvernement de Norvège, la dernière édition de l’Atlas (2010, disponible en anglais, français et espagnol par les Editions UNESCO ), répertorie environ 2 500 langues (dont 230 éteintes depuis 1950), chiffre qui s’approche de celui généralement accepté d’environ 3 000 langues en danger dans le monde. Pour chaque langue, l’Atlas indique sa dénomination, son niveau de vitalité (voir plus bas) et le ou les pays où elle est parlée.

L'édition interactive fournit des informations complémentaires sur le nombre de locuteurs, les mesures ou projets liés à cette langue, les sources, les codes ISO 639-3 correspondants et les coordonnées géographiques. Cette version en ligne de l’Atlas permet pour la première fois une très large diffusion et pourra être mise à jour régulièrement, notamment en fonction des commentaires fournis par les utilisateurs.

 

  Niveau de vitalité Transmission de la langue d'une génération à l'autre
  sûre la langue est parlée par toutes les générations ; la transmission intergénérationnelle est ininterrompue >> not included in the Atlas
Vulnérable vulnérable la plupart des enfants parlent la langue, mais elle peut être restreinte à certains domaines (par exemple: la maison)
En danger en danger les enfants n'apprennent plus la langue comme langue maternelle à la maison
Sérieusement en danger sérieusement en danger la langue est parlée par les grands-parents ; alors que la génération des parents peut la comprendre, ils ne la parlent pas entre eux ou avec les enfants
En situation critique en situation critique es locuteurs les plus jeunes sont les grands-parents et leurs ascendants, et ils ne parlent la langue que partiellement et peu fréquemment
Éteinte éteinte il ne reste plus de locuteurs >>l'Atlas contient les références des langues éteintes depuis les années 1950

 


L'édition interactive en ligne de l'Atlas UNESCO des langues en danger dans le monde est complémentaire à l'édition imprimée et doit être citée de la façon suivante:

 

Retour en haut de la page