Amérique latine & Caraïbes : activités de formation

© Institut national de la culture, Pérou

Pour pallier le problème endémique des fouilles illicites et le marché noir de pièces archéologiques ainsi que l’exportation illégale de biens culturels religieux et précolombiens, la réflexion sur la mise en œuvre effective de la Convention de 1970 a pris une dimension particulière. L’amélioration des conditions de sécurité des sites archéologiques ainsi que les problèmes d’inventaires et de contrôles aux frontières sont au cœur du débat actuel.

Retour en haut de la page