Atelier de renforcement des capacités juridiques et opérationnelles en Irak, Beyrouth, Liban

Beyrouth, Liban, 2-6 novembre 2008

Du 2 au 6 novembre 2008 a eu lieu à Beyrouth, grâce à un financement de la République tchèque, un atelier de formation juridique à la protection du patrimoine culturel en Irak. Cette formation, organisée conjointement par le Bureau de l’UNESCO pour l’Irak et par la Section des musées et des objets culturels, s’inscrivait dans la suite directe de la formation juridique et pratique à la lutte contre le trafic de biens culturels assurée en juin 2007 à Amman pour les juristes, fonctionnaires et personnels des musées de la région mésopotamienne.

La formation délivrée à Beyrouth a été spécialement préparée pour une équipe d’experts iraquiens dotés d’une formation juridique et d’une expérience opérationnelle et de communication, afin de pouvoir assurer à leur tour un rôle de formateurs auprès de leurs collègues. A cette fin, trois modules ont été organisés au cours de deux semaines successive

  • formation juridique (première semaine, trois modules),
  • formation aux inventaires (première semaine),
  • formation opérationnelle (deuxième semaine).

L’atelier a été conçu dans un double objectif:

  • Appliquer de façon pratique des instruments juridiques internationaux permettant d’obtenir avec succès un retour ou une restitution des biens culturels iraquiens déplacés de leur pays d’origine ou au sein même du territoire ;
  • Construire une équipe multidisciplinaire de professionnels et experts iraquiens chargée de coordonner le processus dans leurs institutions respectives, telles que le Ministère du tourisme et des antiquités et son organe principal, le State Board of Antiquities and Heritage, le Ministère de l’intérieur, le Bureau des douanes, le Parlement iraquien et également les juristes des Ministères du tourisme et de la culture du gouvernement régional du Kurdistan.

Afin de bâtir cette équipe et de discuter en détail de cas concrets de retour et de restitution, la formation a été restreinte à dix personnes appelées à rejoindre le réseau de l’UNESCO et à être régulièrement mises à jour quant à l’évolution des instruments juridiques internationaux. La formation a été menée par des experts des principales organisations internationales travaillant dans ce secteur (UNIDROIT, INTERPOL, Organisation mondiale des douanes) ainsi que des membres de le Section des musées et des objets culturels du Siège de l’UNESCO. L’ensemble des documents de travail ainsi que le rapport final de la formation ont été traduits en arabe et distribués aux participants.

Retour en haut de la page