Projet pour la Mongolie (2010-2013)

Statue en bronze doré du dieu Lhama, dérobée entre 2004 et 2007 dans un musée à Ulan Bator, Mongolie © INTERPOL

Renforcement des capacités de la Mongolie dans le domaine de la lutte contre le trafic illicite des objets culturels (2010-2013)

L’objectif principal de ce projet sur trois ans consiste à améliorer les capacités de la Mongolie à lutter contre le trafic illicite de ses biens culturels grâce au renforcement de ses capacités opérationnelles et à des activités de sensibilisation.

Ce projet se fonde sur l’expérience acquise par le bureau de l’UNESCO à Beijing dans différents musées de Mongolie. Différents types d’ateliers de formation sont prévus: des ateliers sur les aspects opérationnels de la lutte contre le trafic illicite sont destinés aux professionnels des musées et les agents de la douane, et des ateliers consacrés à la sensibilisation et à l’information visent les jeunes de Mongolie, les négociants en biens culturels et le personnel des musées. Suite à l’accord signé avec l’UNESCO, la Principauté de Monaco a versé une contribution financière importante pour la réalisation de ce projet.

Une série de séminaires ont eu lieu ou sont en préparation à Oulan-Bator : 

  • Un atelier de formation et de sensibilisation pour des enseignants des écoles secondaires et des animateurs des musées (10-11 mai 2010)
  • Un atelier de formation opérationnelle sur la sécurité dans les musées et la prévention contre le vol pour des directeurs et des conservateurs de musées (27-29 septembre 2010)
  • Un atelier de formation à la lutte contre le trafic illicite des biens culturels à destination des officiers de la douane et de la police des frontières (5-7 octobre 2010) 
  • Une activité de sensibilisation organisée au Musée des Beaux-Arts de Zanabazar (15-17 février 2011)
  • Un atelier de formation juridique sur la négociation d'accords bilatéraux pour la restitution d'objets culturels volés sera organisé les 24 et 25 mai 2011. Cette formation s'adressera particulièrement aux fonctionnaires gouvernementaux et aux représentants des musées

Ce projet est mis en place à la demande des autorités mongoles. Il s’appuie sur les ateliers de formations organisés actuellement dans le cadre du projet UNESCO/Monaco et a pour but de renforcer la capacité de la Mongolie à lutter contre le trafic illicite des biens culturels. Il s’agit notamment de réviser la législation nationale dans ce domaine et de créer des outils de sensibilisation (clips-vidéo, matériels éducatifs) afin d’attirer l’attention des autorités mongoles, des communautés locales et des touristes sur l’importance de la protection du patrimoine culturel mongole.

Le projet est actuellement préparé par le Siège de l’UNESCO (Section des musées et des objets culturels) et le bureau de l’UNESCO à Beijing en coopération avec les autorités mongoles (Commission nationale) et en coordination avec la Direction de la Coopération Internationale de Monaco et la Délégation permanente de Monaco auprès de l'UNESCO.

Retour en haut de la page