Campagne de lutte contre le trafic : vos actions comptent – aidez à lutter contre le trafic !

5 mars 2014 - Salon mondial du tourisme (ITB Berlin) – Berlin - l’UNESCO, l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le Bureau international de lutte contre les drogues et le crime (ONUDC) ont lancé une campagne mondiale de prévention des trafics illicites, y compris le trafic des biens culturels.

La campagne « Vos actions comptent - Soyez des voyageurs responsables » vise à sensibiliser les touristes qui sont susceptibles d'être confrontés à l'offre de biens et de services illicites lors de leurs voyages. Cette campagne propose des recommendations face à des situations possibles de trafic de personnes, de commerce d'espèces menacées, de objets culturels, de médicaments et de produits de contrefaçon.

Le trafic illicite des biens culturels est un problème qui touche toutes les régions du monde. Les pratiques de pillages, de vols et d'exportations illégales affectent les musées, les collections publiques et privées, les institutions culturelles, les lieux de culte ainsi que les sites archéologiques dans le monde entier. Il provoque des dommages irréparables au patrimoine culturel, et prive une communauté de sa mémoire, du témoignage physique de son passé. Les dommages causés au patrimoine culturel doivent être une préoccupation constante au niveau mondial, car si le patrimoine culturel est perdu ou détruit il est non renouvelable. Cette question est particulièrement alarmante en temps de crise, comme on le constate en Irak, en Egypte, au Mali et en Syrie. Les touristes doivent être conscients du fait que, de nos jours, acheter des biens culturels irakiens ou syriens, c’est risquer de collaborer avec des trafiquants et des pillards sans scrupules.

« Le tourisme peut être une bénédiction pour un pays, pour son développement et son économie, ce ne devrait pas être une malédiction. » a souligné Irina Bokova, en précisant que le trafic illicite des biens culturels, l’un des plus alarmants du monde, est encore méconnu du grand public et mérite une action de sensibilisation de grande ampleur. « Pendant longtemps, le vol des biens culturels sur les sites touristiques n’a pas été considéré comme un crime. Aujourd’hui, les touristes doivent acquérir le réflexe de demander l’origine des biens culturels qu’ils achètent, pour s’assurer qu’ils n’ont pas été volés et ne proviennent pas de trafics illicites. »

« Nous disons que le trafic illicite des biens culturels est estimé à 7 milliards de dollars par an, mais ce n’est pas qu’une question d’argent : le pillage des biens culturels est une spoliation des identités et de l’histoire d’un peuple, et nous devons lutter de toute nos forces. J’espère que cette campagne va aider à faire de chaque touriste un ambassadeur d’un monde plus durable, plus respectueux des cultures et des autres. Cette campagne n’est pas seulement une campagne sur le tourisme, mais sur la citoyenneté » a déclaré Irina Bokova.

La campagne est soutenue par Marriott International et Sabre Holdings, qui vont promouvoir cet important message auprès de leurs millions de clients.

Plus d'informations :


Retour en haut de la page