Les partenaires de l'UNESCO

La coopération internationale en matière de lutte contre le trafic illicite de biens culturels ne cesse de se renforcer entre l’UNESCO et ses partenaires. Tous ont un rôle crucial en matière d’information, de sensibilisation, de formation mais également en matière de développement et de mise en œuvre d’outils favorisant le retour et la restitution des biens culturels.

L’UNESCO communique régulièrement avec ses différents partenaires, en ce qui concerne notamment les affaires de vols et d’exportations illicites de biens culturels dans le monde, ainsi que sur les modalités à suivre pour leur restitution. Cette coopération se traduit également par des réunions périodiques et produit des résultats tangibles tels que des restitutions de biens culturels et une amélioration du cadre juridique et pratique de lutte contre le pillage et le transfert illicite de biens culturels.

Organisations intergouvernementales
L’UNESCO travaille en étroite coopération avec les organisations intergouvernementales qui œuvrent également en faveur de la protection des biens culturels et contre leur trafic au niveau international.
Plus

Organisations non-gouvernementales
L’UNESCO travaille en partenariat avec des organisations non-gouvernementales spécialisées dans la protection du patrimoine culturel.
Plus

Polices spécialisées
L’UNESCO collabore régulièrement avec les polices spécialisées ou institutions nationales qui ont pour mission de lutter contre le trafic, le vol et le pillage des biens culturels. En effet, de plus en plus conscients de la nécessité de protéger leur patrimoine culturel national, les États développent des actions de prévention et de recherche.
Plus

Instituts de recherche
À travers le monde, plusieurs centres de recherches et sociétés scientifiques partagent la volonté de l’UNESCO de protéger le patrimoine culturel des peuples, lequel est confronté à de nombreuses menaces, à savoir notamment l’intensification du trafic illicite des biens culturels. 
Plus

Retour en haut de la page