Engager le marché européen de l'art dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels

Le projet conjoint Union européenne (UE)-UNESCO intitulé "Engager le marché européen de l'art dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels" vise à renforcer l'exercice de la diligence requise dans le commerce européen de l'art – tout en sensibilisant les parties concernées aux différentes implications du commerce illicite en ce qui concerne le financement du terrorisme, la criminalité organisée et le blanchiment d'argent.

L'objectif de ce projet de deux ans est multiple:

i) Sensibiliser les acteurs du marché de l'art au cadre juridique de la lutte contre le trafic illicite des biens culturels;

ii) Assister dans la mise en œuvre des principes de diligence requise, notamment en matière de contrôle de la provenance des objets mis en vente et de l'authenticité des documents, afin d'éviter la production de faux;

iii) Renforcer la coopération entre les professionnels du marché de l'art européen et les autorités publiques et procéder à l'échange de bonnes pratiques.

Le projet comporte deux éléments centraux : une conférence de renforcement des capacités et une plateforme en ligne de partage des connaissances.

La conférence de renforcement des capacités des 20-21 mars 2018 à l'UNESCO vise à réunir de manière paritaire des représentants des gouvernements des États membres de l'UE et du marché de l'art et à sensibiliser les participants concernés au sujet de la diligence requise.

Une plateforme web de partage des connaissances sera accessible au public afin de lui permettre d'apprendre et de s'informer sur le sujet. En coopération avec 360Learning, startup française qui développe une plateforme de formation numérique, une formation en ligne ouverte à tous (Massive Open Online Course, MOOC) sera créée après la conférence. Ce MOOC présentera toutes les informations pertinentes concernant les moyens de s'engager dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels –en mettant également l'accent sur le rôle de la diligence requise.

Le projet est cofinancé par la Commission européenne et l'UNESCO.

 

Pour plus d'information:

Retour en haut de la page