Organisations non-gouvernementales

L’UNESCO travaille en partenariat avec des organisations non-gouvernementales spécialisées dans la protection du patrimoine culturel.

Le Conseil international des musées (ICOM) est régulièrement sollicité par l’UNESCO pour toutes les questions relatives aux musées, et notamment : le développement des inventaires, la mise en place de règles éthiques (code d’éthique pour les musées) et la publication de Listes rouges. Le développement de ces activités spécifiques participe à la mise en œuvre générale du programme de lutte contre le trafic illicite de biens culturels. Pour cette raison, l’ICOM est régulièrement invité à participer aux ateliers de formation organisés et financés par l’UNESCO.

ICOM a aussi lancé l’Observatoire international du trafic illicite des biens culturels, et constitue le noyau central de toute l’information liée au trafic illicite des biens culturels.

Le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) se consacre à la conservation et à la protection des monuments, des ensembles et des sites du patrimoine culturel. C'est la seule organisation internationale non gouvernementale de ce type qui se consacre à promouvoir la théorie, la méthodologie et la technologie appliquées à la conservation, la protection et la mise en valeur des monuments et des sites. Ses travaux sont basés sur les principes inscrits dans la charte internationale de 1964 sur la conservation et la restauration des monuments et des sites.

Retour en haut de la page