Musées

L'entrée du Musée de Kaboul après les travaux de rehabilitation © J.Sorosh-Wali / UNESCO

Ils favorisent une approche intégrée du patrimoine culturel, ainsi que des liens de continuité entre création et patrimoine et permettent à leurs publics, notamment les communautés locales et les groupes défavorisés, de renouer avec leurs propres racines et d’aborder les cultures des autres.

Mais une grande partie du personnel des musées manque souvent des connaissances techniques correspondant aux standards professionnels internationaux, tandis que les objets mobiliers, du fait de leur valeur marchande et identitaire, sont des biens particulièrement menacés, sujets au trafic illicite.

L’UNESCO oriente donc son action sur les pays les moins avancés (PMA) et les pays en situation d’urgence (post-conflit ou post-catastrophe naturelle), notamment en Afrique.

Elle agit aussi en faveur des musées et des collections les plus significatifs pour la compréhension intégrée du patrimoine et leur apport potentiel au développement économique, social et humain des communautés locales et des groupes défavorisés. Elle met en place des actions de formations à des techniques simples et efficaces de sauvegarde des œuvres, en particulier la production d’outils pédagogiques. Elle favorise le développement des musées par le renforcement des réseaux de professionnels et des partenariats ; l’amélioration de leur contenu éducatif et de l’accès aux connaissances par des actions d’éducation et de sensibilisation, la promotion du retour, de la restitution et d’un meilleur accès aux œuvres par des actions de sensibilisation, de conseils et des partenariats innovants. On notera la mise en application conjointe d’activités normatives et opérationnelles, notamment pour la lutte contre le trafic illicite et la protection du patrimoine subaquatique.

Actualités

Retour en haut de la page