Programme de revitalisation et de préservation des collections pour le Musée d’architecture traditionnelle et de la vie rurale, Lviv, Ukraine : Phase I

© UNESCO, 2008.

Le gouvernement norvégien soutient, à hauteur de 541.666 dollars des Etats-Unis, un projet de l’UNESCO dans la ville ukrainienne de Lviv. Ce projet est consacré à l’amélioration des conditions muséographiques du Musée de l’architecture traditionnelle et de la vie rurale. Le Musée en plein air, qui couvre une surface de 58 hectares et compte 124 bâtiments, fait revivre le passé des villages ukrainiens en présentant des maisons et des églises en bois ainsi que des objets s’y rapportant, en fonction de la région ethnographique. Cependant, ce type de musée régional se trouve de plus en plus confronté à des défis de gestion, de normes de préservation des collections et d’ensemble des fonctions muséographiques en raison de ressources restreintes. Dans un climat de chômage croissant, de diminution de la transmission des traditions culturelles et d’un de déclin alarmant de la qualité de l’éducation primaire et secondaire, il existe une réelle nécessité de maintenir la dynamique de ces musées, le Musée de l’architecture traditionnelle et de la vie rurale pouvant jouer un rôle déterminant pour les communautés locales. Il peut en effet être un point de rencontre avec leur patrimoine culturel, favorisant ainsi la transmission des traditions orales et offrant de réelles opportunités professionnelles et d’apprentissage. Afin d’appréhender de tels défis, il est nécessaire que toutes les parties concernées partagent une même vision sur le long terme.  

En s’appuyant sur l’expérience acquise lors du projet FIT UNESCO/Norvège, « Revitalisation du Musée en plein air d’ethnographie Chitaia », à Tbilissi en Géorgie le programme des musées de l’UNESCO, en étroite collaboration avec le Conseil municipal de Lviv, a lancé en 2012 la Phase I du projet (Presse, en ukrainien) afin de lutter contre la dégradation des structures architecturales du Musée et le manque de visibilité de l’institution auprès du grand public, en sauvegardant et en améliorant la gestion et la conservation des collections du Musée (les structures architecturales et les collections d’objets), ainsi que ses capacités opérationnelles globales et en développant des programmes éducatifs et accessibles au grand public afin de le sensibiliser davantage et encourager la participation de la communauté locale.

Les activités de la Phase I (s’inscrivant dans une optique de viabilité à long terme au travers de réalisations progressives, et dans la mesure du possible, du renforcement des activités dans une seconde phase du projet) consistent en :

  1. Le développement d’une stratégie muséale et d’un plan de gestion
  2. L’amélioration de la conservation des structures architecturales
  3. L’amélioration de la gestion et de la conservation des collections des objets
  4. Le développement de programmes publics et éducatifs

Durée du projet : janvier 2012- décembre 2014 

Contact : Nao Hayashi Denis et Minji Song

Retour en haut de la page