Améliorer les inventaires et la documentation dans les musées d’Afrique subsaharienne

L'Ecole du patrimoine africain © Karalyn Monteil / UNESCO

Le Gouvernement japonais finance l’amélioration des inventaires et de la documentation des musées en Afrique subsaharienne, par une contribution de 141 000 dollars des Etats Unis d'Amérique.

Une étude préliminaire accréditée par l’UNESCO et réalisée par l’Ecole du Patrimoine africain (EPA) en 2007, a révélé que 50% des 14 musées étudiés en Afrique subsaharienne n’avaient pas de registre d’inventaire, et que 90% de ces musées avaient tenté par le passé d’informatiser leur système de documentation sans y parvenir.

Grâce au Fonds-en-dépôt japonais pour le renforcement des capacités des ressources humaines, l’UNESCO va offrir un séminaire théorique sur la façon d’améliorer et de mettre à jour les inventaires et la documentation existants, au cours de l’été 2010. Celui-ci sera suivi par deux projets pratiques sur le terrain.

Ces activités fourniront également l’opportunité d’appliquer et de tester la méthodologie et les méthodes élaborées dans le cadre du partenariat entre l’UNESCO et l’ICCROM pour la conservation préventive des collections des musées en danger dans les pays en développement.


Objectifs du projet

1. Renforcer les capacités des professionnels du patrimoine national et local et des autorités travaillant avec les collections muséales en Afrique subsaharienne, par l’application d’instruments pédagogiques élaborés par l’UNESCO et l’ICCROM pendant la session de formation et des projets de terrain.

2. Evaluer et améliorer la qualité des instruments pédagogiques à la lumière des commentaires et expériences des participants au projet.

Retour en haut de la page