Réalisation réussie d'un projet pilote sur deux ans à inventorier, conserver et restaurer les collections du Musée national d'Afghanistan

Restauration de sculpture en schiste ©Brendan Cassar/UNESCO

Financé grâce à la contribution des États-Unis d’Amérique, ce projet pilote de 250 000 dollars américains sur la documentation et la conservation des collections menacées du musée de Kaboul, a référencé les objets ayant survécu aux années de guerre, formé le personnel aux techniques de conservation et restauré les objets détruits par les Talibans.

Ce projet pilote fait partie intégrante du programme de l’UNESCO pour la préservation des biens culturels mobiliers en danger et le développement des musées, dirigé par le Bureau hors Siège de Kaboul en collaboration directe avec le Ministère afghan de l’information et de la culture et la Société de préservation du patrimoine culturel afghan (SPACH).

Objectifs du projet

Le projet doit répondre à deux besoins du Musée national d’Afghanistan et de la communauté internationale :
1) Le besoin de documenter et d’inventorier les collections restantes après le vol et la destruction du musée pendant la guerre civile et la politique iconoclaste menée par les Talibans ; et
2) Le besoin d’améliorer l’entreposage, l’environnement de conservation et la capacité du personnel du musée à sauvegarder pour l’avenir les vestiges de ce patrimoine culturel mobilier national.

Ces objectifs ont été atteints grâce à la réalisation d’inventaires, les interventions en matière de conservation et les exercices de formation.

Base de données informatique

La création d’une base de données informatique des collections du musée a été un élément essential de ce projet. Un serveur et un réseau informatique ont été installés accompagné d’une formation qui a permis de garantir la pérennité de la base de données dans ce projet. Il s’agit de la première base de données informatique des biens culturels mobiliers en Afghanistan. Brendan Cassar, consultant à la Culture pour l’UNESCO au bureau de Kaboul et chef du projet disait : « C’est une grande avancée pour un musée qui n’avait pas de toît jusqu’à ces dernières années et qui contenait peu de registres sur ce qu’il avait contenu et aucun sur ce qu’il contenait ».

Restauration des biens détruits par les Talibans

La restauration et la classification des objets en schiste détruits par les Talibans et fractionnés en milles morceaux au Département de conservation du musée était une partie ambitieuse du projet qui a donné des résultats prodigieux.

Conservation et formation

Le personnel du Département de conservation a reçu un enseignement intensif des techniques de conservation et de restauration depuis l’identification et l’assemblage des fragments jusqu’à la consolidation de la sculpture. Durant ce processus, les restaurateurs et le personnel ont pu trier les morceaux de nombreuses sculptures en schiste détruites par les Talibans et classer les fragments en vue d’une possible restauration future.

Bien que le musée de Kaboul ait encore besoin de renforcer sa sécurité et de continuer la formation de son personnel, ce projet a considérablement contribué à son rétablissement. Pour plus d’information sur la réalisation de ce projet, veuillez télécharger le Rapport Final (avril 2007).

Retour en haut de la page