Initiative du gouvernement grec pour le Musée national d’Afghanistan

Entrée du Musée national de l'Afghanistan ©Junaïd Sorosh-Wali/UNESCO

Une étape importante dans la réhabilitation de l’infrastructure culturelle de l’Afghanistan.

 

Le Musée national d’Afghanistan à Kaboul a beaucoup souffert de la guerre civile des années 1990 pendant laquelle une grande partie de ses collections ont été pillées et délibérément saccagées. Après la chute des Talibans en 2001, la reconstruction du bâtiment a été une des principales priorités du Ministère afghan de l’information et de la culture, soucieux de refaire du musée le gardien légitime d’une partie significative du patrimoine culturel national afghan.

En mai 2002, lors du « Séminaire international sur la réhabilitation du patrimoine culturel de l’Afghanistan » que l’UNESCO a organisé avec les autorités afghanes, le Gouvernement grec a annoncé qu’il verserait 750 000 dollars des États-Unis pour la réhabilitation du patrimoine culturel du pays. À ce jour, ce financement grec a été dépensé bilatéralement dans plusieurs domaines, notamment pour la reconstruction de l’infrastructure culturelle du pays (par exemple, le Théâtre national, la Galerie nationale et le Musée national).

En coopération avec plusieurs autres donateurs, à savoir les gouvernements italien, britannique et américain, l’UNESCO, seule institution internationale ayant un mandat dans le domaine de la culture, a affecté 150 000 dollars, prélevés sur la contribution grecque, à la reconstruction du bâtiment du Musée national, notamment à des mesures d’urgence comme la pose de portes et de fenêtres au rez-de-chaussée et le rétablissement de l’alimentation en électricité pour pouvoir achever la restauration des bureaux, salles d’exposition et réserves. C’est grâce aux efforts de la communauté internationale, coordonnés par l’UNESCO, que le Président Hamid Karzai a pu rouvrir officiellement le Musée national en octobre 2004.

Bien que le Musée fonctionne de nouveau, il reste encore des travaux de construction à achever pour assurer la sécurité des importantes collections archéologiques et ethnographiques de l’Afghanistan et faire du bâtiment un centre digne de ce nom de l’activité culturelle de la nation. À cette fin, le Gouvernement grec verse actuellement, par le biais de l’UNESCO, la dernière tranche (350 000 dollars) de sa contribution, en vue de la poursuite des travaux de réhabilitation du bâtiment et du terrain qui l’entoure. Au cours de l’exercice 2006-2007, l’UNESCO coordonnera des activités visant à renforcer la sécurité du bâtiment, remettre en état les espaces de réserve non encore rénovés, améliorer l’environnement des collections, créer des espaces d’exposition en plein air et aménager des jardins paysagers autour du Musée pour le plaisir des visiteurs. D’importantes initiatives de formation professionnelle et de renforcement des capacités seront également mises en œuvre au cours de cette période.

Les initiatives de l’UNESCO et du Gouvernement grec constituent une étape importante dans la réhabilitation de l’infrastructure culturelle de l’Afghanistan. Dans ce contexte, le Musée national retrouvera son rôle de centre de diffusion des connaissances sur l’important patrimoine artistique et archéologique de l’Afghanistan et de l’Asie centrale et sur la richesse de leur diversité culturelle. L’achèvement de ces chantiers en 2007 permettra au musée, en tant qu’institution éducative au service du public afghan ainsi que de l’ensemble de la communauté internationale, de jouer un rôle de plus en plus important dans le processus de reconstruction du pays.

  • Start Date: 01-10-2004   End Date: 31-12-2007
  • Lead Organization / Sector / Office: UNESCO Kaboul
  • Contact : Masanori Nagaoka m.nagaoka(at)unescoorg
  • Contact : Brendan Cassar, UNESCO Office in Kabul

 

 

Retour en haut de la page