Musées irakiens et conflits

Le musée national d'Irak

Le patrimoine culturel irakien a considérablement souffert lors de la Guerre du Golfe en 1991. Les musées archéologiques à travers le pays ont été fermés, y compris le musée national d’Irak à Bagdad qui n’a finalement rouvert ses portes qu’en avril 2000.

Lors du conflit armé en mars 2003, le musée national a subi des dommages significatifs qui ont conduit à la perte de nombre d’objets en raison du pillage. Même si le nombre exact d’objets pillés reste imprécis, la direction du musée a estimé qu’il avait perdu environ 15 000 objets dont 5 000 sceaux-cylindres de très grande valeur dérobés.

Depuis 2003, les autorités irakiennes et la communauté internationale ont œuvré pour la rénovation du musée et le rapatriement d’objets volés.

Selon le musée national, 4 300 objets (28,6%) sur les 15 000 pillés ont été restitués au musée.

Le musée de Mossoul a également été pillé en 2003, mais par chance, un grand nombre de ses objets avaient été envoyés à Bagdad par mesure de protection quelques jours avant le pillage. Le musée est resté fermé et était soumis à des travaux de rénovation lors de son occupation par les extrémistes en juin 2014.

Le 26 février 2015, une vidéo a circulé sur Internet montrant des militants extrémistes qui détruisaient de nombreux artefacts exposés dans les galeries du musée de Mossoul. Ils ont justifié leurs actions en revendiquant que ces objets représentent des idoles qui ne sont pas conformes à leur idéologie religieuse.

En réponse à cette attaque, le gouvernement irakien a officiellement rouvert le musée national de Bagdad le 28 février 2015.

Le gouvernement irakien a également rouvert le musée de Nassiriya le 26 mars 2015, et travaille actuellement sur la réouverture prochaine d’autres musées à travers le pays.

Dans la région du Kurdistan en Irak, les musées archéologiques dont ceux d’Erbil, Sulaymaniyah et Duhok sont à présent ouverts au public.

 

QUELQUES LIENS :

Assistance de l’UNESCO au secteur muséal irakien

Réouverture du musée national de Bagdad

Lancement de la campagne de l’UNESCO #Unite4Heritage

Conférence sur le patrimoine et la diversité culturelle en danger en Irak et Syrie

Retour en haut de la page