21.03.2013 - ODG

La Directrice générale de l'UNESCO rend hommage au patrimoine culturel immatériel du Kirghizistan pour le développement durable et la paix

© UNESCO/E.U.

Le 20 mars, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a rencontré M. Karganbek Samakov, Vice-Président du Parlement kirghize et Président du Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Monsieur Samakov a évoqué la richesse inestimable que constitue le patrimoine culturel immatériel pour son pays, soulignant sa variété ainsi que le rôle fondamental qu’il joue dans la cohésion sociale et le développement durable de ses diverses communautés.

Irina Bokova, quant à elle, s’est félicitée du rôle actif joué par le Kirghizistan dans la mise en œuvre de la Convention de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, et en particulier de sa récente élection au sein du Comité intergouvernemental. Elle s’est dite convaincue que l’investissement dans le patrimoine culturel immatériel est un investissement réel pour le développement et l'édification d'une paix durables.

Au cours de cette rencontre la Directrice générale a remis le certificat d’inscription en 2012 de « L’ala-kiyiz et le chirdak, l’art du tapis traditionnel kirghiz en feutre » sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, et a souhaité plein succès à la candidature kirghize actuellement en cours d’examen, La trilogie épique kirghize de Manas, Semetey, Seytek, pour son éventuelle inscription sur à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en décembre 2013, lors de la 8e session du Comité, à Bakou, en Azerbaïdjan.

Irina Bokova a enfin souligne les progrès considérable accomplis par le Kirghizistan en matière d'éducation et des sciences.

Dans ce cadre, Monsieur Samakov a exprimé toute sa gratitude à l'UNESCO pour son appui au système éducatif dans son pays en mettant l'accent sur les zones affectées par le conflit et a rappelé, a cet égard, le succès du Forum international organise par l'UNESCO sur l'éducation en situation de post-conflit à Bichkek, en 2012.

Le Vice-Président a souligné, par ailleurs, l'importance de l'éducation a la diversité et au vivre ensemble, et a lancé un appel à l'UNESCO d'apporter son soutien dans la révision des politiques éducatives de son pays, notamment pour une meilleure prise en compte de l'enseignement a la diversité, aux droits de L’Homme, à la culture de la paix et de la non-violence et à l’égalité entre les genres.

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page