22.06.2013 - ODG

My Son, Viet Nam : La Directrice générale célèbre la restauration des monuments du royaume de Champâ inscrits au patrimoine mondial

© UNESCO/Cynthia Guttman -Director-General touring the reopened Group G monuments in the My Son Sanctuary World Heritage site.

Après 16 ans de travaux de fouilles et de restauration, un ensemble de tours-sanctuaires et de monuments appartenant au sanctuaire de My Son, autrefois capitale religieuse et politique du royaume de Champâ, a été inauguré le 22 juin par la Directrice générale en compagnie des autorités vietnamiennes et de l’ambassadeur de l’Italie au Viet Nam.

Sous une pluie battante, des danseurs et des musiciens ont longé, à travers une forêt luxuriante, le chemin menant au groupe de monuments G, où s’est tenue une brève cérémonie religieuse pour consacrer les temples restaurés.

Site du patrimoine mondial depuis 1999, le sanctuaire de My Son, niché au cœur d’un paysage vallonné dans la province de Quang Nam, comprend huit groupes de 71 monuments construits entre les VIIe et XIIIe siècles.

 « Ce projet traduit la volonté du Viet Nam de sauvegarder et de promouvoir la diversité et la beauté de son patrimoine culturel unique », a déclaré la Directrice générale. « Ensemble, nous avons conservé et restauré, en accord avec les normes de conservation du patrimoine les plus exigeantes, les monuments du groupe G qui menaçaient de s’effondrer ». Ce projet démontre la force de la solidarité, du partenariat et du partage entre les Gouvernements italien et vietnamien, en coordination avec l’UNESCO. »

L’ambitieux projet de recherche et de restauration est illustré par des objets et des panneaux dans un tout nouvel espace d’exposition implanté sur le site.

« Grâce au soutien de l’UNESCO et du Gouvernement italien, des experts internationaux et des techniciens et des ouvriers vietnamiens ont travaillé sans relâche à sauver et restaurer les ruines, redonnant ainsi sa stabilité au groupe de monuments G qui était en train de s’effondrer et permettant désormais aux touristes de le visiter », a déclaré M. Tran Minh Ca, le Vice-Président du Comité du peuple de Quang Nam. « C’est un modèle de coopération efficace ».

Dans le cadre du projet, des archéologues, des architectes, des responsables du site et d’autres experts vietnamiens ont suivi une formation qui leur a permis d’enrichir leur connaissance des méthodes adaptées à la préservation du patrimoine architectural cham, conformément aux normes internationales en matière de conservation. La population locale a également acquis de nouvelles compétences et bénéficié d’opportunités d’emploi grâce au projet.

Mme Bokova a délivré des certificats à ces travailleurs locaux en reconnaissance de leur contribution aux fouilles, au nettoyage et au référencement des objets, ainsi qu’à la restauration des structures en brique à l’aide de techniques spécialement conçues à cet effet.

M. Lorenzo Angeloni, l’ambassadeur de l’Italie au Viet Nam, s’est également félicité de « l’excellente coopération tripartite » et a souligné l’importance de présenter les fouilles au public « afin que tout le monde puisse s’informer sur les travaux archéologiques et en admirer les résultats ». Il a indiqué que l’Italie continuerait à offrir des stages de formation spécifiques aux restaurateurs de monuments, aux travailleurs qualifiés, aux responsables de sites et à d’autres experts, qui sont tous des acteurs clés du développement du tourisme durable dans le pays.

Avec le soutien de l’UNESCO, les enseignements tirés au cours de ce travail de restauration ont été documentés sous la forme de Directives pour la conservation des sites archéologiques cham, qui établissent des principes et fournissent des instructions en matière de fouilles archéologiques et de restauration ainsi que des consignes détaillées pour la fabrication de briques, de mortier et de résine.

Par ailleurs, des experts italiens de la Fondation Lerici, en étroite collaboration avec le personnel technique du Conseil de gestion de My Son, a produit un catalogue de tous les monuments cham du site, une classification des produits de fouilles ainsi qu’un plan complet d’interprétation du site.

Les travaux sur le site du patrimoine mondial de My Son sont réalisés en association avec le Centre de Quang Nam pour les monuments et les paysages pittoresques, le Conseil de gestion de My Son et la Fondation Lerici, et financés par le biais du fonds-en-dépôt italien de l'UNESCO.

La cérémonie d’inauguration a été organisée dans le cadre de la Semaine de la culture et du développement de l’UNESCO au Viet Nam et du 5e Festival du patrimoine de Quang Nam.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page