15.11.2012 - UNESCO Office in Dakar

Le Ballet Bassari à Conakry (Guinéa) aux côtés de Coumba Gawlo

Coumba Gawlo vient d’effectuer une tournée à Conakry (Guinée) accompagnée par le Grand Ballet du pays Bassari. La tournée a donné lieu à deux événements : un spectacle le 9 novembre au Palais du Peuple et un Méga concert le 10 novembre, au Boulevard Diallo Telly. Des artistes locaux se sont également joints au groupe.

Le Grand Ballet Bassari est le fruit d’un programme conjoint des Nations Unies, le projet MDG-F de “Promotion des initiatives et industries culturelles au Sénégal.

Ce programme conjoint de l’UNESCO, du PNUD, du FNUAP, de l’ONUDI et de l’OMT a été mis en œuvre en étroite collaboration avec les autorités locales, et plus particulièrement avec la Direction du Patrimoine culturel du Sénégal.

« Le ballet Bassari a fait une excellente prestation très appréciée par le public » indique Ydo Yao de l’UNESCO Dakar et responsable du Projet MDG-F. « Parmi la vingtaine de groupes qui se sont produits, le Ballet Bassari était la seule troupe valorisant réellement le patrimoine culturel et artistique du terroir » ajoute Ydo qui était sur place pour voir les concerts.

Cultures diverses

Coordonné par l’UNESCO-Dakar, le projet s’étend sur deux régions au Sénégal, à savoir le pays Bassari dans le sud-est du pays et le Delta du Saloum situé au centre.

Ces deux régions ont été inscrites comme sites du patrimoine mondial de l’humanité dans le cadre du projet. Comme autres réalisations du projet on peut noter la construction d’un Centre d’interprétation à Toubacouta (Delta du Saloum) et d’un village communautaire à Bandafassi (Pays Bassari).

Après la création du ballet, le défi est de l’aider à mieux se faire connaitre en Afrique et pourquoi pas ailleurs, afin qu’il puisse tirer un bénéfice de ses prestations. Le ballet est en réalité un condensé de cultures diverses d’une grande richesse.

Appui de Coumba Gawlo

Depuis quelques temps, l’artiste sénégalaise de renom, Coumba Gawlo, s’investit auprès de l’UNESCO pour faire progresser notamment le développement à travers la culture et l’éducation des filles.

« Nous apprécions le soutien qu’elle nous apporte » souligne Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice de l’UNESCO à Dakar.

« Son association avec le Ballet Bassari a permis d’attirer du monde qui est venu d’abord pour elle et qui a pu découvrir le Ballet Bassari. Aujourd’hui, les fans de Coumba Gawlo à Conakry sont devenus des fans du ballet également. C’est merveilleux » poursuit Ndong-Jatta.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page