11.12.2012 - ODG

La Directrice générale de l’UNESCO et le Président Mauritanien appellent à protéger le Patrimoine culturel malien

A l’occasion de la visite du Président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, à l'UNESCO, le 11 Décembre, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et le Président ont adopté une déclaration conjointe sur la protection et la préservation du Patrimoine culturel dans les régions du nord du Mali.

Exprimant leur vive préoccupation face à la destruction et aux menaces qui pèsent sur le patrimoine culturel du Mali, la Directrice générale et le Président de la Mauritanie ont appelé les États membres de l’UNESCO, la communauté internationale et les États africains parties à la Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO à unir leur force pour assurer la sauvegarde et la protection les biens culturels du Mali, et prévenir le trafic illicite des biens culturels de Tombouctou et des manuscrits, pour les générations présentes et futures.

« Lorsque le Patrimoine mondial est attaqué, c’est l’humanité tout entière qui est touchée au cœur, et nous sommes appelés à notre devoir de protéger le patrimoine mondial, ici à l’UNESCO, dans la maison qui garde la mémoire de toutes les cultures, l’année même du 40ème anniversaire de la Convention du Patrimoine mondial, » a déclaré la Directrice générale.

« Le patrimoine culturel est pris en otage par ceux qui se servent de l'Islam pour commettre des destructions, » a renchéri le Président. « Nous les dirigeants, nous devons continuer à défendre le patrimoine culturel. Au Mali c'est un tort qui a été fait à la culture et a l'Islam, une religion de paix. J'espère que notre voix sera entendue ».

Lors de l'événement, le Président de la Fondation MBI Al Jaber, le Cheikh Mohamed bin Issa Al Jaber, Envoyé spécial de l'UNESCO, a annoncé son intention «d'organiser et de sponsoriser, à l'UNESCO, une conférence des donateurs pour la restauration et la préservation du patrimoine culturel de Mali, et notamment à Tombouctou, avec toutes les parties concernées », financé par la Fondation, partenaire de longue date de l'UNESCO.

La déclaration conjointe a été présentée au corps diplomatique à l'UNESCO, comprenant le représentant du Mali, ainsi qu’aux médias.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page