Membres actuels

Lesa La Grange

Lesa La Grange (Afrique du Sud)

Lesa la Grange dirige par intérim l'unité du patrimoine culturel maritime et subaquatique de la South African Heritage Resources Agency, qui est responsable de la coordination et de la gestion des ressources du patrimoine culturel subaquatique en Afrique du Sud, y compris leur identification, leur réglementation et leur promotion. Elle a obtenu son Master en archéologie de l'Université du Cap en 2015 et a obtenu un certificat en gestion des ressources patrimoniales et un permis de plongée commerciale du Département du travail de classe IV l'année suivante. Elle possède une vaste expérience en archéologie et en gestion des ressources patrimoniales et a participé à une grande variété de fouilles archéologiques et d'évaluations d'impact sur le patrimoine en Afrique du Sud. Elle a travaillé avec diverses institutions en tant que conférencière, consultante et assistante aux collections archéologiques. Les domaines d'intervention de Lesa comprennent la politique et la réglementation du patrimoine, la promotion et la sensibilisation au patrimoine, les Systèmes d'information géographique et le renforcement des capacités dans le domaine du patrimoine culturel maritime et subaquatique. Elle a été élue au sein du STAB lors de la 7ème session de la Conférence des Etats parties en juin 2019.

Emad Khalil

Emad Khalil (Egypte)

Emad KHALIL est professeur d'archéologie maritime à l'Université d'Alexandrie, Egypte. Il est le directeur fondateur du Centre d'Alexandrie pour l'archéologie maritime et le patrimoine culturel subaquatique (CMAUCH) et un chercheur universitaire au Centre d'archéologie maritime de l'Université de Southampton, au Royaume-Uni. Il a obtenu son doctorat en archéologie maritime de l'Université de Southampton en 2005. Ses recherches ont porté sur le commerce maritime dans l'Égypte romaine. 

Emad Khalil s'intéresse à l'archéologie subaquatique en Égypte depuis le début des années 90. Depuis lors, il a contribué à plusieurs projets dans le domaine de l'archéologie maritime et subaquatique, dont l'excavation sous-marine du phare Pharos, l'excavation de l'épave de l'île Sadana, le relevé des naufrages de la côte nord-ouest, le projet de recherche sur le lac Mareotis, le projet de documentation Thistlegorm et, actuellement, il dirige le projet de relevé Marsa Bagoush, financé par la Honor Frost Foundation. Emad Khalil est l'ancien président du Comité international de l'ICOMOS sur le patrimoine culturel subaquatique (CIPCS) et le représentant de l'Égypte au sein du Réseau Unitwin pour l'archéologie subaquatique de l'UNESCO. Il est également président du comité technique et scientifique de la Fédération égyptienne de plongée (EDLF) et membre du comité scientifique de la Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques (CMAS).

Adote Blim Blivi

Adote Blim Blivi, Vice-Président (Togo)

Adote Blim Blivi est titulaire d'un doctorat en géographie physique tropicale (1993) et possède une longue expérience dans les domaines de la géomorphologie, de l'environnement littoral, de l'océanographie, de l'érosion et de la sédimentation côtières, des risques naturels, des inondations et de la vulnérabilité des écosystèmes.

Il a travaillé comme consultant, coordinateur et expert pour différentes organisations internationales et universités. Il entretient des relations étroites avec l'UNESCO, pour laquelle il a travaillé en tant que coordinateur et expert sur différents projets au niveau international. Parmi les projets sur lesquels il a travaillé figurent le Projet régional de recherche et de formation sur les systèmes marins côtiers en Afrique (1987-1998), le Programme des Nations Unies pour l'environnement (1990-2009), la Banque mondiale (1996) et l'Union économique et monétaire d'Afrique (2004-2016).

Azzedine Karra

Azzedine Karra (Maroc)

Azzedine Karra est plongeur et docteur en archéologie et patrimoine (2002) de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (I.N.S.A.P.). Depuis 2014, il est Directeur Régional de la Culture à Marrakech, et avant cela, dans la région de Doukkala Abda (2007-2011) et dans la région de Fès Boulmane (2011-2014).

Il a travaillé comme directeur d'un centre d'études et professeur suppléant d'archéologie à El Jadida. Karra a coordonné des programmes archéologiques et possède une vaste expérience en archéologie subaquatique. Depuis 2013, il travaille en étroite collaboration avec l'UNESCO dans le domaine de l'archéologie subaquatique en tant que représentant du Maroc et membre organisateur de différents congrès et séminaires.

Toufik Hamoun

Toufik Hamoum, Président (Algérie)

Depuis 2010, Toufik Hamoum est responsable des projets archéologiques à l'Université d'Alger et au Centre national de recherches archéologiques. Hamoum est docteur en archéologie et sciences de l'Antiquité (2009) et spécialiste en archéologie et épigraphie du vieux Maghreb de l'université d'Alger. Hamoum a été chercheur au ministère français de la Culture (2005 et 2007) et membre de l'équipe scientifique du village étrusque Mussana et des fouilles archéologiques au Palatino, Rome (1991-1992).

Il a travaillé comme professeur et directeur associé à l'Institut d'archéologie de l'Université d'Alger (2002-2009 et 2010-2015), à l'Ecole supérieure des Beaux-Arts d'Alger et au Musée national des Antiquités d'Alger (1991- 1992).

Il est l'auteur de nombreuses publications dans différentes revues en relation avec les études épigraphiques et la société de l'Afrique romaine dans l'antiquité.

María Elena Barba Meinecke

María Helena Barba Meinecke (Mexique)

Helena Barba est née à Mexico en 1970. Diplômée en archéologie mexicaine à l’École Nationale d’anthropologie et d’histoire au Mexique, elle est plongeuse scientifique professionnelle auprès de la CMAS. Elle a dirigé le Département des Projets de la Coordination nationale d’archéologie de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) de 1994 à 2001. Elle a dirigé sur le terrain de nombreux projets archéologiques dans l’État de Campeche. Elle dirige désormais l’Archéologie subaquatique dans la péninsule du Yucatan ainsi que le Vice-Directorat d’archéologie subaquatique à l’INAH, depuis 2003.

Barba a participé à des forums académiques nationaux et internationaux sur l’archéologie subaquatique. Elle est également l’auteur d’articles scientifiques et de vulgarisation dans des revues nationales et internationales, et a été la conservatrice de nombreuses expositions liées à l’archéologie subaquatique.

Helena Barba est une membre associée du Bureau ACUA de la Société d’archéologie historique de l’Association mexicaine des anthropologues, et une représentante du Mexique à la Conférence des États parties à la Convention de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique. Elle est par ailleurs membre du Conseil consultatif scientifique et technique depuis mai 2015.

Auron Tare

Auron Tare (Albanie)

Auron Tare est le directeur exécutif du Centre de recherche marine albanaise, un centre de recherche d'archéologie sous-marine. Ce projet est financé et soutenu par la RPM Nautical Foundation 501 © et l’Institut de l’archéologie nautique. Il est l'un des fondateurs et le premier directeur du Parc national de Butrint, un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Il a œuvré pendant de nombreuses années pour sensibiliser et obtenir le soutien de nombreuses organisations et institutions internationales telles que l'UNESCO, la Banque mondiale, la Convention de Ramsar, la Butrint Foundation, la Oak Foundation, le Mifflin Trust ou la National Geographic pour la protection et la préservation de ce site historique unique. Ses efforts ont été récompensés en 2000 lorsque le gouvernement albanais et l'UNESCO ont conjointement déclaré le parc de Butrint site du patrimoine mondial protégé. M. Tare a été élu membre du Conseil consultatif en Avril 2015.

 

Dolores Elkin

Dolores Elkin,  (Argentine) 

Dolores Elkin est une archéologue argentine et une plongeuse scientifique professionnelle qui occupe le poste de chercheur à l’Agence nationale de la recherche (CONICET). En 1996 elle obtient son titre de doctorat à l’Université de Buenos Aires. C’est elle la première qui développe le programme d’archéologie subaquatique dans son pays. Basée à l’Institut National d’Anthropologie, elle est impliquée dans la plupart des projets de recherche et de gestion. Elle travaille comme professeur à l’Université de Buenos Aires et à l’Université Nationale dans la province centrale de Buenos Aires, en contribuant ainsi au développement de la spécialité auprès des étudiants du niveau universitaire et postuniversitaire. Au cours de la 3ème Réunion du 19 avril, elle est élue Présidente du Conseil consultatif.

 

Emmanuel Adeniyi Odekanyin

Emmanuel  Adeniyi  Odekanyin (Nigéria)

Emmanuel Adeniyi Odekanyin est spécialiste du patrimoine subaquatique et agent culturel au ministère fédéral de l'Information et de la Culture de la République fédérale du Nigeria. Il travaille avec la Division de l'UNESCO du Ministère depuis plus de 10 ans et a été chargé d'aider à la mise en œuvre effective de toutes les conventions culturelles de l'UNESCO ratifiées par le Nigeria.  Dans ce contexte, M. Odekanyin contribue à l'organisation de diverses activités au niveau national visant à renforcer la mise en œuvre effective des conventions culturelles de l'UNESCO, en particulier celles de 2001, 2003, 2005, 1972 et 1970. Il représente le Nigéria aux Conférences générales de l'UNESCO, aux réunions statutaires des conventions de l'UNESCO et a participé à différentes formations internationales organisées par l'UNESCO sur le patrimoine culturel subaquatique ciblant l'Afrique, la conservation et la gestion des sites du patrimoine, notamment la Convention de 2005 de l’UNESCO. Il a présenté des communications sur les diverses perspectives du patrimoine culturel subaquatique au Nigeria lors de différentes conférences internationales. Il est actuellement la personne de référence pour les activités relatives au patrimoine culturel subaquatique au Nigeria.

Michel L'Hour

Michel L'Hour (France)

Conservateur général du patrimoine, docteur en archéologie sous-marine et académicien de la Marine, Michel L’Hour dirige également le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) du ministère français de la culture depuis 2006. Il a rejoint le DRASSM en 1982 en tant qu'archéologue sous-marin responsable des côtes Ouest de la France, des territoires d’outre-mer et des relations internationales. Il a dirigé de nombreuses  fouilles archéologiques sous-marines en France et à l’étranger. Michel L’Hour est spécialisé dans l’histoire du commerce maritime depuis le Moyen-Age jusqu’à l’aube de l'époque contemporaine. Cet expert est régulièrement sollicité par les organisations internationales tel que l’UNESCO, l'ICOM ou INTERPOL. Il est également l’auteur de nombreux livres et articles sur le sujet. Il a été commissaire d’importantes expositions comme « la mer pour mémoire » de 2005 à 2009 ou "Le mystère Lapérouse. Enquête dans le Pacifique sud" au Musée National de la Marine  en 2008. Il a successivement été élu membre du Conseil Consultatif en 2013 et 2017. Président de ce Conseil en 2014, pendant sa cinquième session, il en a été élu  Rapporteur en avril 2015. 

Xavier Nieto Prieto

Barbara Davidde Petriaggi (Italie)

 

Barbara Davidde Petriaggi est directrice de l'Unité des opérations d'archéologie subaquatique (NIAS) à l'Istituto Superiore per la Conservazione e il Restauro - Major Institute for Conservation and Restoration (ISCR) du Ministère italien du patrimoine et des activités culturelles (MiBAC) depuis 2011. Depuis 2017, elle est également responsable de l'archéologie subaquatique à l'Istituto Centrale per l'Archeologia - Central Institute of Archaeology (ICA).

Elle est professeure invitée à l'Université Roma Tre, où elle enseigne l'archéologie subaquatique, depuis 2010. 

Depuis 2013, elle est également membre du Collège Doctoral de Conservation du Patrimoine Architectural de l'Université Polytechnique de Milan, et, depuis 2015, elle est Professeur d'Archéologie Classique à la SAF - Ecole Supérieure de Formation en Conservation à Rome ; à partir de 2018, elle enseigne également l'Archéologie Classique au SAF Matera ISCR.

Depuis 2001, en tant que membre du MiBAC-ISCR, elle a concentré ses activités de recherche sur la restauration in situ du patrimoine culturel subaquatique en tant que chercheuse dans le cadre du projet Restoring Underwater Project (de 2001 à 2010, le projet a été dirigé par Roberto Petriaggi), puis comme coordinatrice (de 2011 à maintenant). Le projet vise à expérimenter des outils, instruments, matériaux et méthodologies innovants pour la conservation et la restauration in situ de sites archéologiques submergés tels que Baiae (Naples), Palaia Epidavros (Grèce) et plusieurs autres sites importants du patrimoine culturel subaquatique en Italie et à l'étranger.

Auteur de plusieurs articles scientifiques, à partir de 2016, elle est également à la tête des projets européens suivants de l'ISCR : INTERREG MED 2014-2020 : BlueMED ; H2020 : i-MareCulture ; PON CULTURA : Musas ; EASME : Magna ; EASME UCRCA, H2020 Sibilla ; H2020-MSCA : RISE-2019 Tectonic et elle est responsable du projet EASME DiveSafe au CIA.

 

Vladas Zulkus

 Andrej Gaspari (Slovénie)

Andrej Gaspari, né le 1er janvier 1973 à Ljubljana, est professeur associé d'archéologie romaine et dirige actuellement le Département d'archéologie de l'Université de Ljubljana. En tant qu'archéologue-plongeur expérimenté et membre fondateur du groupe d'experts en archéologie subaquatique de l'Institut pour la protection du patrimoine culturel de Slovénie (2002-2007), il participe activement à la recherche intégrée des sites de la mer Adriatique et des eaux intérieures, collabore à la conception des plans de gestion pour la protection et la promotion du patrimoine culturel subaquatique dans le cadre de la planification spatiale et encourage la coopération internationale dans cette région. Ses principaux domaines d'intérêt scientifique incluent les traditions méditerranéennes anciennes de navigation et de construction navale, l'archéologie des rivières, les pratiques votives de la fin de la préhistoire et les sites de culte dans l'environnement aquatique. Sa bibliographie compte plus de 180 publications et conférences publiques.
Depuis 2007, il est membre du Comité international sur le patrimoine culturel subaquatique de l'ICOMOS et, de 2009 à 2013, il a été membre de l'organe consultatif de la Convention de 2001. Dans le cadre de ses fonctions au Ministère de la culture, Direction du patrimoine culturel (2010-2014), il a notamment évalué les défis et les modifications ultérieures de la loi sur la protection du patrimoine culturel et des règles subsidiaires dans le domaine de l'archéologie préventive, des fouilles clandestines et de l'enlèvement illégal d'antiquités portables et a élaboré des mesures pratiques pour la protection des ressources archéologiques. En 2019, le Gouvernement de la République de Slovénie l'a nommé, pour un second mandat, membre du Conseil national de la culture.

Abner Al Berda

Abner Al Berda (Panama)

Abner Al Berda est un anthropologue né à Panama City en 1992.  Il est diplômé en anthropologie du chapitre d'honneur de Sigma Lambda, où il défend la recherche sur l'évaluation de l'archéologie préhispanique du Panama occidental. Il est également titulaire d'un diplôme de l'Université du Panama (UP) en conservation et restauration d'objets archéologiques provenant de lieux subaquatiques, étudiant en thèse du Master en archéologie nautique et subaquatique de la International School of Doctorate in Sea Studies (EIDEMAR) et de la University of Cadix (UCA) en Espagne. 

Il a été stagiaire du Patronato Panamá Viejo (PPV) et de la Fundación El Caño dans des projets archéologiques et boursier du programme de maîtrise dans des domaines spécifiques du Secrétariat national des sciences, de la technologie et de l'innovation (SENACYT) et du IFARHU du Panama. Il est aussi membre associé de la Station Scientifique Coiba AIP du SENACYT. 

Il développe actuellement une ligne de recherche pour la gestion du patrimoine archéologique subaquatique du Panama et le tourisme gastronomique basé sur les archives archéologiques et la cuisine de fusion du Panama en collaboration avec l'École d'innovation gastronomique de l'Université Santa Maria La Antigua de Panama. Il est coordinateur et directeur culturel du Groupe panaméen d'anthropologie. Il a participé à plusieurs cours de formation sur la gestion du patrimoine culturel, le patrimoine archéologique subaquatique et les projets de sauvetage archéologique. 

Kalin Dimitrov

 Kalin Dimitrov (Bulgarie)

Kalin Dimitrov est un archéologue avec un intérêt scientifique pour le développement des sociétés anciennes, les modes de peuplement, les premiers échanges et l'exploration de la mer le long de la côte occidentale de la mer Noire. Depuis 2016, il est directeur du Centre d'archéologie subaquatique, Sozopol du Ministère bulgare de la Culture.

Kalin Dimitrov a dirigé de nombreux projets archéologiques subaquatique et terrestres en Bulgarie, parmi lesquels le projet international « projet d’archéologie marine (M.A.P.) Mer Noire » et les fouilles des sites de Ropotamo et Sozopol.

Kalin Dimitrov est diplômé en archéologie de l'Université St. Kliment Ohridski à Sofia en 1992. La même année, il est nommé archéologue maritime au Centre d'archéologie subaquatique. En 2007, il a soutenu son doctorat sur la "Métallurgie précoce du cuivre le long de la côte ouest de la mer Noire du 5ème au début du 4ème millénaire avant JC". Depuis 2010, il est chercheur à l'Institut archéologique national de l'Académie bulgare des sciences.

Anciens membres

Anciens membres

  •     Francisco Alves (Portugal)
  •     Milton Eric Branford (Saint Lucie)
  •     Kalin Stoynev Porozhnov (Bulgarie)
  •     Hossein Tofighian (République islamique d'Iran)
  •     Serhiy Oleksandrovych Voronov (Ukraine)
  •     Carmen García Rivera (Espagne)
  •     Pilar Luna Erreguerena (Mexique)
  •     Annalisa Zarattini (Italie)
  •     Hugo Eliecer Bonilla Mendoza (Panama)
  •     Constantin Chera (Roumanie)
  •     Seyed Hossein Sadat Meidani (République islamique d'Iran)
  •     Ouafa Ben Slimane (Tunisie)
  •     Jasen Mesic (Croatie)
  •     Ovidio Juan Ortega Pereyra (Cuba)
  •     Augustus Babajide Ajibola (Nigéria)
  •     Xavier Nieto Prieto (Espagne)
  •     Vladas Zulkus (Lituanie)
Retour en haut de la page