Mission d'urgence de l'UNESCO au Panama pour évaluer l'état de l'épave du galion espagnol San José

A la demande du gouvernement du Panama, une mission d'experts de l'UNESCO s’est rendue au Panama les deux premières semaines de Juillet, puis à nouveau du 21 à 29 Octobre 2015. Les experts ont examiné l'état du site présumé de l’épave San José, un galion espagnol qui a sombré dans l'archipel de Las Perlas au 17ème siècle. Une société commerciale, Investigaciones Marinas del Istmo (IMDI), avait récupéré des artefacts de l’épave depuis 2003.

La mission a été menée par le Conseil consultatif scientifique et technique (STAB) de la Convention de l'UNESCO de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique.

Ce conseil consultatif est un organe essentiel de la Convention. Réunissant 12 experts d’élite en archéologie subaquatique et ses domaines annexes, son principal champ d’intervention est de fournir des conseils aux États parties sur des questions de nature technique portant sur le patrimoine subaquatique. Les États ne disposant pas de compétences suffisantes en archéologie subaquatique ou devant faire face à des situations difficiles telles que la découverte fortuite d’épaves, la chasse au trésor ou encore des incertitudes scientifiques peuvent se tourner vers le STAB de l’UNESCO pour demander l’assistance.

La question posée par le Panama était de savoir si IMDI, l'entreprise commerciale travaillant sur le site de l'épave, avait respecté les normes archéologiques applicables dans ces travaux sur le San José, normes énoncées dans la Convention de l'UNESCO de 2001. La Convention interdit, entre autres, l'exploitation commerciale du patrimoine subaquatique, et exige que le travail soit supervisé par un archéologue compétent et ne devrait pas être inutilement destructif. Les travaux doivent être scientifiquement documentées et les artefacts conservés.

Les membres de la Mission STAB pour Panama étaient  Xavier Nieto Prieto (Espagne), Dolores Elkin (Argentine) et Helena Barba Meinecke (Mexique), accompagné par le professeur de droit, Mariano Aznar, tous des experts réputés et de grande expérience. En collaboration avec des experts du Panama, les experts ont d'abord évalué tous les objets récupérés par IMDI lors de leur mission en juin, puis en octobre, ils ont visité le site de l'épave pour évaluer le travail effectué par IMDI.

Les objets récupérés sur le site étaient des pièces de monnaie, de la poterie et des matières ferreuses. Les pièces de monnaie ont été saisies quand IMDI tentait de les exporter secrètement du Panama.

Le site du San José est d'une grande importance historique pour le Panama. Si les artefacts venant de l’épave pouvaient être conservés au Panama, ils pourraient faire partie d'une exposition au musée.

Lisez le rapport d'évaluation du STAB sur le site. 

Retour en haut de la page