Le Musée Subaquatique de Baiheliang, Fuling, Municipalité de Chongqing, Chine

© U. Guérin/UNESCO
Baiheliang - vue à travers un hublot dans le musée

Le Baiheliang, littéralement, la crête du crâne blanc, est un site archéologique situé dans le district du Fuling, en Chine. Ce site est submergé depuis peu en raison de la construction du barrage des Trois-Gorges. Le site présente certaines des plus vieilles inscriptions hydrologiques au monde, inscriptions qui nous permettent de comprendre 1200 ans de l’évolution du niveau de l’eau du fleuve Yantsé dans le nord du district du Fuling (Municipalité de Chongqing). La crête de pierre de Baiheliang mesure 1600 mètres de long et 15 mètres de large. Le pic de la crête, dont l’altitude était de 138 mètres et dorénavant sous 43 mètres d’eau suite à l’achèvement du barrage.

Le Musée Baiheliang a ouvert le 18 mai 2009.

Avant que le barrage des Trois-Gorges ne soit construit, l’arête rocheuse était submergée en été et en Automne. Tous les 3 à 5 ans, au cours de l’hiver, avec la chute du niveau des eaux du Yantsé, les marques et inscriptions sur la crête redevenaient visibles. Les poissons gravés dans la pierre et autres inscriptions renseignent sur les fluctuations du niveau de l’eau, la qualité des récoltes depuis la dynastie des Tang (618-907) mais aussi sur les dirigeants de la Chine depuis cette époque. Ces inscriptions ont, de fait, toujours joué un rôle important dans la tradition : si les inscriptions devenaient visibles, les récoltes seraient bonnes… Parmi ces inscriptions, des poèmes en écriture calligraphique, trois gravures de Bodhisattva, dix-huit de poissons et une gravure représentant un crâne. Ces inscriptions ont également permis de prévoir l’évolution du niveau des eaux qu’allait engendre la construction du barrage des Trois-Gorges.

Depuis 1994, le département chinois en charge de la protection du patrimoine culturel a entrepris des recherches afin d’envisager la conservation des inscriptions sur les roches de Baiheliang. Parmi les différentes propositions, il a été décidé de retenir celle qui consistait en la construction d’un musée subaquatique.

La crête a été recouverte d’une arche de verre remplie d’eau purifiée conçue de telle manière qu’à tout moment la pression à l’intérieur et à l’extérieur de l’arche soit la même. Deux tunnels sous-marins, partant des deux rives du fleuve, équipés de très longs escalators, ont été construits afin de permettre aux visiteurs de descendre admirer les inscriptions millénaires illuminées par plus de 10 000 lampes DEL à travers 24 fenêtres. En raison de contraintes budgétaires et technologiques, la structure ne fait que 70 mètres de long et 25 mètres de large. Elle donne néanmoins accès aux inscriptions les plus précieuses de la partie Est de la crête de Baiheliang. Des mesures additionnelles ont été prises afin de protéger les inscriptions situées dans la partie Ouest de la crête : une couche de matière chimique protectrice a été appliquée sur les inscriptions avant d’être scellée avec une barre de protection en acier, du ciment et du mortier.

En projet depuis 1994, la construction du musée a commencé en 2002 et a couté 22 millions de dollars. L’architecte qui a dirigé le projet est Ge Xiurun, de l’Institut des roches et de la mécanique des sols à l’Académie Chinoise des Sciences (CAS). La structure sous l’eau pèse 45 tonnes.

La construction de ce musée a été une grande première dans le monde : pour la première fois le patrimoine culturel subaquatique devenait accessible in situ, aux non plongeurs.

 

Musée subaquatique Baiheliang :

Adresse : Bingjiang Road, Fuling district, Chongqing, P.R.China

Heures d'ouverture : 9:00-17:30

 

Dossier d'informations sur le Musée Subaquatique Baiheliang par son architecte Ge Xiurun :

Galerie d'images

© Huang, Dejian, Baiheliang Museum Curator/UNESCO
Le projet de Musée subaquatique Baiheliang, Fuling, Municipalité de Chongqing, Chine

© Huang, Dejian, Baiheliang Museum Curator/UNESCO
Inscriptions sur une roche. Musée subaquatique Baiheliang, Fuling, Municipalité de Chongqing, Chine

© U. Guérin/UNESCO
Le musée Baiheliang

© Huang, Dejian, Baiheliang Museum Curator/UNESCO
Le projet de Musée subaquatique Baiheliang, Fuling, Municipalité de Chongqing, Chine

© U. Guérin/UNESCO
Baiheliang - vue à travers un hublot dans le musée

© Huang, Dejian, Baiheliang Museum Curator/UNESCO
Inscriptions sur une roche. Musée subaquatique Baiheliang, Fuling, Municipalité de Chongqing, Chine

© U. Guérin/UNESCO
Le Musée subaquatique Baiheliang, Fuling, Municipalité de Chongqing, Chine

© Huang, Dejian, Baiheliang Museum Curator/UNESCO
La construction de Musée subaquatique Baiheliang, Fuling, Municipalité de Chongqing, Chine

© U. Guérin/UNESCO
Baiheliang - escaliers mécaniques pour accéder au musée


Retour en haut de la page