Culture et Dévelopment

© Harun Özdaş

Dans une récente étude, l'UNESCO a étudié comment l'accès publique au patrimoine culturel subaquatique, tout en respectant la protection et la préservation du patrimoine, peut être un facteur positif de développement. L'étude conclut que le développement du tourisme durable - générant un retour financier important et durable pour les communautés locales - peut être atteint, à condition que les meilleures pratiques en matière d'accès au patrimoine soient utilisées et qu'un certain investissement de base soit effectué.

L'accès du public au patrimoine culturel subaquatique offre aux visiteurs un lien concret avec leur passé, stimule la prise de conscience et la fierté locale et offre un vaste potentiel d'éducation et de loisirs. Même si la vente commerciale du patrimoine culturel subaquatique peut fournir des retours économiques à court terme, elle ne va pas de pair avec l'accès du public et, à long terme, elle s'est avérée moins rentable que les stratégies de gestion du patrimoine durable.

Les visites du patrimoine culturel sont pour une grande partie responsables des revenus touristiques.

Selon le World Travel & Tourism Council, 9,5% du PIB mondial (7 billions de dollars) en 2013 a été généré par le tourisme. Il est important de noter que ce pourcentage est encore plus élevé dans de nombreux pays en développement, où le tourisme représente plus de 40% du PIB dans certains petits États insulaires. Dans les prochaines années, l'industrie du tourisme devrait croître d'environ 4% par an, ce qui dépassera largement les progrès globaux de l'économie dans son ensemble. En 2012, le nombre de touristes internationaux a dépassé la barre des 1 milliard pour la première fois, et aujourd'hui, près de 266 millions de personnes - soit 1 sur 11 dans le monde - travaillent dans le secteur touristique.

Des études récentes ont montré que 37% de ce tourisme a une motivation culturelle, et que les touristes du patrimoine ont tendance à rester plus longtemps, visiter plus d'endroits et dépenser plus d'argent que les touristes qui ne font pas d'activités patrimoniales. En outre, pour chaque dollar dépensé effectivement sur un site patrimonial, environ 12 dollars sont dépensés dans la communauté autour du site sur les dépenses telles que le transport, l'hébergement, la nourriture et les souvenirs.

Étant donné que de nombreux pays investissent fortement dans le tourisme côtier et marin, il est clair que le patrimoine culturel subaquatique peut jouer un rôle important dans le développement d'une industrie touristique durable. Afin de pleinement profiter de ce potentiel, de nombreux États envisagent maintenant de nouvelles façons novatrices de rendre leur patrimoine culturel subaquatique accessible au public.

Ces approches incluent les musées du patrimoine subaquatique, l'accès sous-marin in situ et les expositions virtuelles.

Retour en haut de la page