07.05.2014 - Culture Sector

Bahreïn ratifie la Convention de 2001 de l'UNESCO sur la protection du patrimoine culturel subaquatique

Bahreïn est le premier pays de la région du Golfe à devenir État partie à la Convention de l'UNESCO de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique.

En mars dernier, la délégation permanente de Bahreïn auprès de l'UNESCO, en la personne du Conseiller Husain Almahmood, a déposé les instruments de ratification de la Convention de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique auprès de Madame la Directrice Générale de l'UNESCO, Irina Bokova. Cette ratification est une étape importante dans la protection du patrimoine culturel subaquatique dans le Golfe persique.

Bahreïn a ratifié la Convention de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique, confirmant ses engagements envers la protection de toutes les formes du patrimoine culturel exprimés par ses représentants lors de la Réunion sous-régionale de l’UNESCO pour la protection du patrimoine culturel subaquatique (16-17 octobre 2012) qui s’est tenue à Manama au Bahreïn.

Les recommandations émises lors de cette Réunion encourageaient la prompte ratification de la Convention de 2001 par tous les États du Golfe  afin d’harmoniser leurs législations nationales. Les autres recommandations élaborées par les participants (Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar et Yémen) approuvaient la réalisation de travaux approfondis sur les ressources culturelles subaquatiques dans la région, le renforcement des capacités nationales et  l’affectation de ressources humaines appropriées nécessaires à la recherche et à la protection du patrimoine submergé.

Le Golfe persique est connu pour sa riche et vaste histoire maritime liée au fait que ses côtes ont joué un rôle important dans le développement de voies commerciales maritimes couvrant l’ensemble de l’Océan Indien. Malgré la reconnaissance de son importance, le patrimoine culturel subaquatique est  toujours en danger dans cette région puisque des cadres légaux appropriés n'ont pas encore été adoptés.

La ratification de Bahreïn représente un précédent important et une étape essentielle dans la sauvegarde du patrimoine culturel dans la région. C’est une réponse à l’inquiétude croissante et à la compréhension de la nécessité de protéger  ces traces spécifiques d’existences humaines passées et de leur rôle de catalyseur dans les sociétés actuelles. Bahreïn a déposé les instruments de ratification le 7 mars 2014. La Convention entrera en vigueur sur son territoire sous 3 mois après cette date.

La Convention de l' UNESCO de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique a été ratifiée par 47 États parties tandis que de nombreux autres se préparent à le faire, étant donné que la reconnaissance et  la préoccupation face à la protection du patrimoine archéologique des sites submergés grandissent  au sein des États membres de l’UNESCO.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page