05.04.2011 - Secretariat of the 2001 Convention

Réunion des Etats de la Caraïbe sur la protection du patrimoine culturel subaquatique le 10 et 11 mai 2011 à Kingston

© Ships of DiscoveryDr. Margaret Leshikar-Denton carefully mapping in a fire coral-encrusted carronade from the US Navy Brig Chippewa, wrecked in 1816 in the Turks & Caicos Islands, British Overseas Territories, United Kingdom.

Une réunion des Etats de la Caraïbe sur la Protection du patrimoine culturel subaquatique a eu lieu le 10 et 11 mai 2011 à Kingston, Jamaïque. Au cours de cette réunion importante des Etats de la Caraïbe les participants ont présenté et discuté de l'importance et la pertinence de la Convention de 2001 avec l'aide d'experts juridiques et archéologiques. La Réunion a été essentiel de promouvoir la ratification et à faire prendre conscience de l'existence de ce patrimoine et de l'urgente nécessité de créer des cadres juridiques pour sa protection. Cette réunion a été organisée par les bureaux de l’UNESCO à Havane et Kingston, la Commission national de la Jamaïque, et avec le support du Secrétariat de la Convention de 2001.

En dépit de son immense patrimoine culturel subaquatique lié à son histoire maritime, la majorité des pays d'Amérique latine et des Caraïbes manquent des experts et des systèmes nationaux de sauvegarde. Grace à l'industrie de la plongée et les développements techniques dans des dispositifs de détection et d'exploration des fonds marins, ce patrimoine, qui a été pendant des siècles protégé par son propre environnement, est désormais facilement accessibles aux plongeurs sportifs, les pêcheurs et les sociétés de chasse au trésor. Ce patrimoine risque de disparaître à cause de l'exploitation irresponsable, l'absence de systèmes juridiques de protection et de capacitation des ressources humaines dans ce domaine particulier de l'archéologie, la conservation et la gestion du patrimoine. Le manque de ressources disponibles dans les pays concernés et l'échec à mettre en œuvre des politiques culturelles efficaces augmentent le risque de disparition de ce patrimoine. Un régime de protection durable peut notamment être obtenu grâce à la ratification de la Convention de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique, qui assure la prévention du pillage des sites archéologiques submergés et le développement des régimes de protection et de conservation des sites, ce qui fait possible pour les touristes de visiter des sites dans des conditions contrôlées et préétablie.

Cette importante réunion de consultation régionale vise à renforcer la ratification de la Convention de 2001, à soutenir la mise en œuvre des dispositions énoncées dans la Convention de 2001 et à sensibilisation les pays qui n'ont pas encore ratifié. 

Veuillez contacter Mme Tatiana Villegas ou Mme Hema Gurung pour des information ultérieurs. 

Recommandations

Article de presse sur l'événement

 




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page