Formation sur les techniques d’enregistrement avancées en archéologie subaquatique

© A.REY/UNESCO, Fuerte del Morro, Havana, Cuba.

 

Dans le cadre des activités du projet «Renforcement des capacités, actions de mise en œuvre et schémas de ratification renforcés de la Convention de 2001 pour la protection du patrimoine culturel subaquatique en Amérique latine et les Caraïbes», le Bureau régional pour la culture en Amérique latine et aux Caraïbes a organisé une formation sur les techniques d’enquête et d’enregistrement du patrimoine culturel subaquatique. Cette formation a été organisé en coopération avec la Commission nationale cubaine pour l’UNESCO (CNCU), le Conseil national du patrimoine culturel de Cuba (CNPC), le Bureau de l’historien de la Havane (OHCH), la chaire UNESCO au Centre national pour la conservation, la restauration et la muséologie (CRECI-CENCREM) et le Comité scientifique de la Fédération cubaine d’activités subaquatiques (FCAS), visant à développer des capacités en Amérique centrale et aux Caraïbes pour les hispanophones.

Les participants, en provenance de Colombie, Costa Rica, Cuba, République Dominicaine, El Salvador, Guatemala et Honduras, se sont réunis à Guanabo, une petite plage en ville, à l’est de La Havane, pour apprendre les techniques nécessaires à l’enquête et pour enregistrer le patrimoine culturel subaquatique dans une série de sessions pratiques et théoriques en présence de célèbres archéologues subaquatiques et historiens de la marine d’Argentine, Cuba et Espagne.

A l’origine, il a été prévu de procéder à ces techniques par une série de plongées quotidiennes sur une épave du XIXème siècle, coulée après une explosion mystérieuse au large des côtes de Guanab, le navire à vapeur américain « Ville d’Alexandrie ». Néanmoins, en raison des conditions climatiques, les séances de plongée ont été effectuées dans les installations de piscine de la salle de cours et lors de deux plongées de reconnaissance sur deux sites historiques subaquatiques : une corvette inconnue en bois, d’origine espagnole, datant du XIXème siècle, coulée au fond d’une baie à proximité et le bateau à vapeur américain « Ville d’Alexandrie ».

Cette formation a été l’occasion d’acquérir les compétences nécessaires afin d’inscrire le patrimoine culturel subaquatique en conformité avec les normes scientifiques et internationales de la Convention de 2001 pour les professionnels travaillant dans l’archéologie, la gestion du patrimoine culturel et la conservation de la région. Les participants ont fait un pas de plus vers l’acquisition des qualifications archéologiques nécessaires afin de s’engager dans des projets conjoints ainsi que dans la ratification de la Convention de 2001 et sa mise en œuvre dans leurs pays respectifs.

Cette formation a été réalisée à la suite d’une série de cours pour les participants d’Amérique latine. La formation antérieure a eu lieu à Campeche, au Mexique en 2010 et à Carthagène, en Espagne, en 2011. Le soutien financier a été accordé à L’UNESCO par l’Espagne.

Documents (en espagnol): Introduction | Agenda | Liste des Participants 

Galerie Photos

Retour en haut de la page