Centre international d’archéologie subaquatique de Zadar, la Croatie

Plaque du Centre de Zadar @ UNESCO

Premier du genre, le Centre international d’archéologie subaquatique de Zadar (Croatie) a été placé sous les auspices de l’UNESCO par la Conférence générale en octobre 2007. Cette décision tient compte du fait que la Croatie a été l’un des premiers États à ratifier la Convention de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique. De plus, l’archéologie subaquatique a considérablement progressé en Croatie au cours des dernières années, et un système perfectionné de prospection, de recherche et de protection des sites et des découvertes archéologiques subaquatiques est sur le point d’être mis en place. Le point névralgique de ces activités est le Centre international d’archéologie subaquatique de Zadar, qui a ouvert ses portes en septembre 2007.

Ce Centre a pour principale mission de mener des activités de conservation, de restauration et d’éducation, mais il s’emploiera également à promouvoir la ratification et la mise en œuvre de la Convention de 2001 en développant et en partageant les méthodes de recherche les plus modernes en ce qui concerne l’archéologie subaquatique, la conservation et la restauration ainsi que la formation et les connaissances en la matière. Il opérera en respectant les principes de la Convention et de son Annexe et contribuera également au renforcement des capacités dans les autres pays de la région.

Le Centre est chargé en particulier des tâches suivantes, dans le cadre d’une coopération internationale :

  • unifier professionnellement les activités d’archéologie subaquatique dans la République de Croatie, 
  • organiser la formation de haut niveau et la spécialisation d’experts de l’archéologie subaquatique, aux niveaux national et international, 
  • promouvoir le renforcement des capacités, la poursuite de l’excellence et la recherche scientifique, 
  • améliorer la recherche scientifique et spécialisée sur les sites archéologiques subaquatiques, 
  • analyser et présenter les découvertes, 
  • assurer la conservation des découvertes archéologiques subaquatiques, 
  • promouvoir les principes de la Convention de 2001 et de son Annexe.

Le Centre aura un rayonnement régional considérable en ce qui concerne les activités de formation, la diffusion des connaissances et la recherche.

Il bénéficiera aux pays des régions européenne et méditerranéenne, en particulier aux pays riverains de l’Adriatique comme l’Italie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, ainsi qu’à la France et l’Allemagne avec lesquelles une fructueuse collaboration a été engagée. Du fait de la nature des découvertes et des sites archéologiques, on peut s’attendre à une coopération étroite avec les pays de la région.

Par l’intermédiaire de son Ministère de la culture, la République de Croatie fournit les fonds nécessaires au fonctionnement du Centre, tandis que ceux nécessités par l’exécution de tel ou tel programme devraient idéalement provenir de différentes sources, selon la nature du programme ou du projet. Le financement des programmes et projets internationaux sera assuré par des sources internationales.

Site Web: http://www.icua.hr/

Retour en haut de la page