Le saviez-vous ?

Le Baiheliang (la crête du crâne blanc) est une arrête rocheuse submergée depuis la construction du Barrage des Trois Gorges sur la rivière Yantsé. Le site présente certaines des plus vieilles inscriptions hydrologiques au monde, inscriptions qui nous permettent de comprendre 1200 ans de l’évolution du niveau de l’eau du fleuve.

Les premières inscriptions ont été faites sur cet éperon rocheux la première année de l’ère Guangde sous la dynastie Tang (736 ap. J.-C.) pour renseigner le plus bas niveau atteint par le fleuve durant cette année. A l’époque, la croyance populaire disait que si l’eau se retirait assez bas et que le poisson gravé dans la pierre était visible, les récoltes de l’année seraient bonnes, comme le prévoyait le dicton : « si le poisson de pierre sort de l’eau, les bonnes récoltes sortiront de la terre. »

Au moment où le poisson apparaissait sur la pierre, nombreux sont ceux, sous différentes dynasties, qui virent inscrire sur la crête de pierre la longueur entre leur nom, le niveau du fleuve et le poisson ainsi qu’une description de la scène sous la forme d’un poème. Dix-huit gravures de poissons ont été recensées, une en relief, deux en bas relief et 15 en taille douce. On trouve également sur la crête un crane, un boddhisattva  ainsi que des poèmes.

En raison de la construction du barrage des Trois Gorges, la crête rocheuse est désormais  située sous la surface du réservoir. Afin de protéger ce précieux patrimoine et permettre au public d’accéder à ce paysage historique, les autorités concernées ont conçu un musée sous-marin.

© Huang, Dejian, Baiheliang Museum Curator/UNESCO
Inscriptions sur une roche. Musée subaquatique Baiheliang, Fuling, Municipalité de Chongqing, Chine