Bases de données des sites du patrimoine culturel subaquatique

Cette page contient des informations sur des bases de données et cartes procurant des informations sur le patrimoine culturel subaquatique. L'UNESCO n'est pas auteur des informations qui figurent sur ces sites, elle ne peut donc en garantir l'exactitude. 


MONDIAL

Le projet MACHU (Managing Cultural Heritage under Water) présente un inventaire des sites du patrimoine culturel subaquatique basé sur un système GIS. Il présente :

  • Des informations sur le management des sites à destination des scientifiques
  • Une carte des sites à destination du grand public
  • Des modèles sur l'érosion de sites
  • Des législations

Le projet, initié par 7 Etats européens, est continuellement mis à jour et peut être étendu aux Etats n’y participant pas encore.  Le site web contient des informations archéologiques et historiques sur les sites et leurs spécificités (y compris des informations géophysiques, géochimiques, sédimentologiques et océanographiques). Il met également en lumière les menaces, notamment d’origine humaine. MACHU donne deux niveaux d'accès (accès général pour les personnes impliquées dans la protection du patrimoine culturel et des scientifiques et un accès limité pour le grand public).

Bases de données nationales

AUSTRALIE

  • Base de données nationale australienne sur les épaves de navires - Base de données sur les épaves de navires australiens tenue par le Gouvernement australien. Elle permet aux utilisateurs de faire des recherches sur les épaves de navires protégées par la législation du Commonwealth ou des États/territoires. Les positions de nombreuses épaves sont inconnues ou correspondent à des  estimations.
  • Nouvelle-Galles du Sud - Patrimoine maritime en ligne - Mis en place par le Service du patrimoine, le Département de la planification est l’organisme de Nouvelle-Galles du Sud (NSW) chargé de faire appliquer les dispositions de la Loi de 1977 de Nouvelle-Galles du Sud sur les épaves et les vestiges historiques. Le patrimoine maritime de cet État comprend des sites aborigènes, des épaves de navires, des aéronefs et des ports enregistrés dans une base de données consultable où l’on trouve également des cartes, des images fixes, des clips vidéo, des rapports d’études archéologiques et des guides pratiques.
  • Base de données sur les épaves de navires du Musée maritime d’Australie occidentale - La base de données du Département d’archéologie maritime du Musée maritime d’Australie occidentale offre des informations sur les épaves de navires de cet État.
  • Base de données du Territoire du Nord sur les épaves de navires (NTSD) - Cette base de données du Gouvernement du Territoire du Nord de l’Australie porte sur plus de 200 épaves de navires, 73 épaves d’aéronefs et 14 sites divers dans les eaux situées au large de la côte du Territoire du Nord.
  • Épaves de navires de Tasmanie - Ce site contient la liste des onze naufrages survenus dans les eaux proches de la Tasmanie au cours des deux cents dernières années.

AMÉRIQUE DU NORD

Canada
Shipwreck Investigations Database - Base de données pour les Enquêtes sur les naufrages - Ce site Web fournit la liste des rapports d’enquêtes officiels sur les naufrages détenus par la Bibliothèque et les Archives du Canada. 


États-Unis d'Amérique

  • Channel Islands National Marine Sanctuary Shipwreck Database -  Base de données sur les épaves de navires du Sanctuaire marin national des Channel Islands - Le Sanctuaire marin national des Channel Islands collabore dans le cadre d’un partenariat avec le BRIDGE pour fournir des informations sur les importantes épaves de navires découvertes dans les cinq sanctuaires marins nationaux (Channel Islands, Baie de Monterey, Cordell Bank, Golfe des Farallones et Olympic Coast) de la côte ouest des États-Unis.
  • MMS Shipwreck Database - Alaska - Base de données du MMS sur les épaves de navires - Le Service de gestion des minéraux (MMS), qui relève du Ministère de l’intérieur des États-Unis, est l’agence fédérale qui gère le gaz naturel, le pétrole et les autres ressources minérales que recèle la zone externe du plateau continental. Sa base de données sur les épaves de navires fournit une compilation d'informations concernant les naufrages qui se sont produits en Alaska depuis la période où ce territoire appartenait aux Russes (1741) jusqu’à nos jours. 
  • California State Lands Commission – California Shipwrecks - Épaves de navires de Californie - Ce site Web contient des articles sur les épaves de navires de Californie, des images d’objets, des vidéos sous-marines et une base de données en ligne sur ces épaves.
  • Wisconsin Shipwreck Databases - Base de données du Wisconsin sur les épaves de navires - Le Programme de circuits maritimes et l’Université du Wisconsin entretiennent une base de données sur les épaves historiques présentes dans cet État.
  • Minnesota's Historic Shipwrecks - Épaves de navires historiques du Minnesota  - Liste des épaves de navires de la partie du Lac Supérieur située au Minnesota et d’autres sites archéologiques subaquatiques tenues par la Minnesota Historical Society.
  • Underwater Historic Preserves - Zones subaquatiques historiques préservées, Vermont, New York - Brève liste des épaves de navires du Lac Champlain offerte par le Musée maritime du Lac Champlain, Vermont (États-Unis).
  • Florida's Underwater Archaeological Preserves - Zones archéologiques subaquatiques préservées de Floride - La Division des ressources historiques, qui relève du Département d’État, est l’organisme public chargé de promouvoir les ressources culturelles en Floride. Elle tient une liste des onze épaves de cet État qui ont été désignées comme zones sous-marines préservées.

EUROPE

  • MACHU Projet - Projet de sept pays européens, axé sur la gestion du patrimoine culturel subaquatique, qui recueille également des informations sur les sites et les épaves accessibles sur sa page Web.
  • NAVIS I et NAVIS II projets, Union européenne - Base de données sur l’archéologie navale bénéficiant du concours de la Commission européenne (Direction générale X - Information, Communication, Culture, Audiovisuel).

Finlande

  • Archives du Musée maritime national - Le Musée maritime national de Finlande (Helsinki) est responsable de l’ensemble de l’archéologie subaquatique en Finlande, à l’exception de la province d’Åland. Il tient un registre national informatisé comptant plus de 1200 épaves.
  • Registre des épaves d’Åland - La province d’Åland est en partie indépendante de la Finlande et dispose de sa propre législation. Le Musée provincial (Musée d’Åland) tient donc un registre distinct dans lequel environ 270 épaves sont documentées.

France

  • Inventaires du DRASSM - Base de données et archives générales du Ministère français de la culture sur les épaves.

Irlande

  • Shipwreck Inventory of Ireland - Inventaire des épaves de navires de l’Irlande - Le Service d’archéologie subaquatique (UAU) de l’Irlande tient un inventaire des épaves de navires enregistrées dans les eaux territoriales. Il comprend toutes les épaves connues jusqu’à 1945 inclus, et environ 10 000 dossiers ont été compilés et intégrés à ce jour à la base de donnés sur les épaves de navires. Les archives de l’inventaire peuvent être consultées sur rendez-vous dans les locaux du Service des archives.

Italie

  • Archeomar Projet - Le ministère italien de la Culture coordonne un registre du patrimoine archéologique sous-marin dans les régions du sud de l'Italie, en étroite collaboration avec le Superintendances et les forces de police. L'objectif principal du projet est d'établir un registre, de localiser et de documenter les sites archéologiques sous-marins dans les régions de la Campanie, Pouilles, Basilicate et la Calabre. L'objectif est d'améliorer la gestion du patrimoine archéologique et de fournir tous les outils nécessaires pour renforcer l'administration de ces sites.

 Norvège

  • Musée maritime norvégien - Le Musée maritime national (NSM) d’Oslo tient le registre national des épaves avec quatre musées régionaux : le NTNU de Trondheim, le Musée maritime de Stavanger, le Musée maritime de Bergen, et le Musée de Tromsø, à l’Université de Tromsø. Chacun de ces musées est responsable du registre des épaves de sa région.

Suède

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord

  • Archives nationales - Les Archives nationales comprennent des dossiers concernant les naufrages, elles renvoient également à plusieurs autres sources qui permettent d'obtenir des informations complémentaires sur les épaves de navires au Royaume-Uni.