Paysages subaquatiques

© Wikicommons. Une image de la zone connue sous le nom Doggerland qui reliait les îles britanniques et le continent européen.

Au cours de 90% l’histoire de l’humanité le niveau moyen des mers était jusqu’à 130 mètres plus bas qu’actuellement. En fait, le niveau actuel des mers n’a été établi qu’il y a environ 6000 ans. Comme les humains vivent principalement près de l'eau, une grande, si ce n’est peut-être une majeure partie de l’humanité s’est développée dans les zones qui sont maintenant submergés.

Toutefois, c'est seulement dans la dernière décennie que l’on a pris conscience à quel point les données manquantes (et présentes sur le plateau submergé) sont importantes. Les sites archéologiques subaquatiques préhistoriques s'étendent sur des paysages entiers et ils sont âgés entre 300 000 ans et 6000 ans. Le nombre des sites découverts est en hausse et souvent ils se trouvent dans des conditions spectaculaires de préservation de matériaux organiques comme le bois et les fibres.
Ces découvertes ont été faites, par exemple, dans certaines parties de la mer Baltique, la mer du Nord et la mer Noire.

Voir le projet Splashcos.

Mer du Nord

Certains des paysages préhistoriques les mieux préservés du monde ont survécu au fond de la mer du Nord. Datant d’environ 50 000 à 60 000 ans, ils contiennent des traces de terrains de chasse et de campements préhistoriques et néanderthaliens. Il se pourrait que des centaines, voire des milliers de kilomètres carrés de paysages préhistoriques postérieurs à la période glaciaire aient survécu ainsi.

Mer Baltique

Il y a 9 000 ans, le Danemark, la Suède et l’Angleterre formaient un seul continent et la mer Baltique était un lac. Lors de la fonte de la calotte glaciaire à la fin de la période glaciaire, le niveau de la mer s’est élevé et les nombreux établissements humains existants ont été submergés.

Mer Noire

Dans la mer Noire, une côte submergée par 17 mètres de fond prouve qu’il s’est produit il y a 7 500 ans une inondation qui pourrait être à l’origine de l’histoire de l’Arche de Noé. Les scientifiques supposent que la mer Noire s’est étendue lorsque la fonte des glaciers a provoqué une élévation du niveau de la Méditerranée qui a fini par faire céder un barrage naturel sur le Bosphore. La preuve d’une extension antérieure plus limitée est fournie par les vestiges d’établissements mésolithiques submergés découverts au large de la côte turque et la découverte d’une ancienne pirogue sur un autre site.