Les Meilleures Pratiques du Patrimoine Cultural Subaquatique


La Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique encourage l'accès responsable du public au patrimoine subaquatique. Seul celui qui connaît le patrimoine, le protège.

Pour favoriser cet accès, la Conférence des Etats Parties a invité les États parties à la Convention à fournir des exemples de meilleures pratiques. Les premiers exemples ont été approuvés et désignés par un label spécial.

Le centre d'archéologie subaquatique d'Andalousie . ©Pedro Saura

Patrimoine Culturel Subaquatique d'Andalousie - l'Espagne

Créé en 2004, le Système d'information et gestion du Patrimoine de l'Andalousie (MOSAICO) est un système d'information qui contient de nombreuses informations sur des sites culturels, y compris 900 épaves historiques. Bien que les sites profitent maintenant de la protection légale, les visites sont encouragées tant pour les plongeurs que pour les touristes. Des cours de formation et des séminaires sont aussi organisés.

Excavation campaign ©Museu d'Arqueologia de Catalunya

Les épaves du Cap del Vol et du Cala Cativa, Catalogne - l'Espagne

Ce projet a porté sur l’étude d’épaves au Cap del Vol et à Cala Cativa qui ont coulé en transportant du vin entre le premier siècle av. J.-C et le deuxième siècle apr. J.-C. Les efforts pour permettre un accès au patrimoine incluent des publications, une exposition au Musée Archéologique de Barcelone, des conférences, des visites guidées aux épaves par scaphandre pendant des travaux de fouilles archéologiques, la protection du site, et un documentaire.

Excavation campaign ©Museu d'Arqueologia de Catalunya

L’Épave de Deltebre 1, Catalogne - l'Espagne

L’épave de Deltebre a été découverte en 2008. Il a coulé en 1813, pendant la Guerre d’indépendance espagnole. Le Centre d'Archéologie Subaquatique de la Catalogne (CASC) commença des fouilles en 2009 qui furent achevées en 2016. L’accès au patrimoine a été rendu possible grâce à des visites publiques pendant les fouilles. De plus, une exposition itinérante spéciale montre les résultats des fouilles à des emplacements divers.

Ortofoto of the dig trench, 2016.©University of Alicante

L'Épave du Bou Ferrer, Villajoyosa - l'Espagne

L'épave de Bou Ferrer est une épave romaine datant du premier siècle apr. J.C. et située au large de la côte de Villajoyosa en Espagne. L'accès au patrimoine est garanti par des visites publiques sur le site, l'accès aux matériels archéologiques dans des musées, des vidéos, des messages éducatifs et des rapports informels, ainsi que des présentations et des conférences.

Campeche Museum

Le Musée d´archéologie Subaquatique Fuerte de San José El Alto, Campeche, Mexique

Le Musée de Campeche a une collection de plus de 900 pièces d'archéologie sous-marine récupérées dans les eaux marines et continentales de la péninsule du Yucatan. Il a deux emplacements : un à San Jose el Alto, qui contient les collections authentiques, et un dans la région de Playa Bonita. L'emplacement à Playa Bonita renforce la visibilité du patrimoine cultural subaquatique grâce à des activités pratiques. Les visiteurs peuvent, par exemple, rencontrer une réplique d'un des navires excavés lors d’une activité de plongée, de plongée en apnée et des bateaux de fond de verre, parmi d'autres activités.

Sun Lake in Nevado de Toluca

Le Patrimoine Culturel Subaquatique à Nevado de Toluca - le Mexique

La Réserve Naturelle Nationale de Nevado de Toluca est un stratovolcan situé à 4680 mètres au-dessus du niveau de la mer. À l'intérieur du cratère, se trouve deux plans d’eaux éternelles, le Lac Solaire et le Lac de Lune. Les matériaux archéologiques déposés à l'intérieur des lacs sont bien préservés. Le but du projet est d'impliquer les communautés locales, par le biais du dialogue, avec leur patrimoine culturel. Des expositions, publications et projections de documentaires encouragent ce dialogue par la sensibilisation et la discussion.

Cascais, Portugal

Le patrimoine culturel subaquatique de Cascais - le Portugal

Cent trente sites de patrimoine culturel subaquatique de l'époque romaine, datant de l’époque romaine jusqu’aux périodes modernes et contemporaines, ont été documentés dans le Diagramme Archéologique Sous-marin par la Municipalité de Cascais au Portugal (PROCASC). Un accès restreint aux sites principaux est désormais offert au public. Certains sites, encore sous l’objet d’études mais qui suscitent un fort intérêt, ont été rendu accessibles aux amateurs tant que les visites peuvent être intégrées au travail de surveillance des archéologues et biologistes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la demande concernant les Meilleures pratiques concernant le patrimoine culturel subaquatique, cliquez ICI

Retour en haut de la page