Le phénomène du fleuve Ljubljanica - Slovénie

Le phénomène du fleuve Ljubljanica


Le site :

La portion de 23 km de la Ljubljanica qui s’étend entre Vrhnika et Ljubljana et les plaines d’inondations alentours, les Marais de Ljubljana, constituent l’un des sites archéologiques les plus complexes de Slovénie. De nombreux vestiges archéologiques sont présents dans la rivière tels que des vestiges d’embarcations en bois, de structures portuaires, de systèmes de régulation du cours d’eau, de bâtiments et de postes de contrôles le long de la rivière. A titre d’exemple, des morceaux d’outils des chasseurs-cueilleurs du Mésolithique ou de la fin du Paléolithique ou encore des armes celtiques de la fin de l’âge de fer ont été retrouvés. Ces découvertes témoignent du rôle particulier de la rivière pour les communautés locales. Les vestiges de navires présents dans le fleuve permettent de témoigner de la vitalité de la région et du rôle du transport fluvial dans l’économie locale.

Le projet :

Les éléments présents dans le fleuve Ljubljanica bénéficient d’une protection en tant qu’ensemble archéologique depuis 2002, ce qui leur permet d’être protégés en tant que patrimoine archéologique et propriétés de l’Etat. Toutefois du fait que ce patrimoine est facilement accessible, des pillages ont eu lieu dans les années 1980, phénomène qui a fortement diminué à partir de 2002, date à laquelle la Ljubljanica a été déclarée monument culturel d’importance nationale. Cette reconnaissance a entrainé de plus forts contrôles de la part des autorités, accompagnés de projets de sensibilisation de la population locale. L’évolution dans la question de la gestion du patrimoine est en partie le résultat de la ratification de la Convention de la Valette en 1999 ainsi qu’à l’adoption d’une loi portant sur la protection du patrimoine culturel de 2008. Cette dernière a mis en place un système permettant aux particuliers de restituer le patrimoine en échange de compensation financière. Cela a permis de récupérer trois grandes collections de biens archéologiques subaquatiques et ont été exposées dans des musées publics. Un grand projet, qui est le fruit d'un partenariat entre le Musée et l'institution des galeries de Ljubljana (MGML), la municipalité de Vrhnika et la faculté de biotechnologie de l'Université de Ljubljana, portant sur la gestion durable, la sauvegarde et la promotion du patrimoine archéologique du fleuve a été mis en place entre 2014 et 2016.

L’accès public :

Le projet, intitulé « Site d’exposition et de découverte de la Ljubljanica », avait pour objectif de protéger les zones les plus à risque du site et d’améliorer l’accès aux éléments du patrimoine. Les activités comprenaient : (1) la protection in situ et le suivi de l’état d’une barge romaine se trouvant sur le lit de la rivière près de Sinja Gorica, découverte en 2008 au cours d’une opération de prospection subaquatique dans le cadre de travaux de gestion des crues et ayant fait l’objet de recherches menées en 2012 par l’Institut pour la protection du patrimoine culturel de Slovénie ; (2) la mise au jour et la sortie de l’eau d’une pirogue en chêne d’environ 14,3 mètres de long, 1,35 mètres en son point le plus large et 65 centimètres de profondeur se trouvant sur le lit de la rivière au niveau de Vrhnika, par l’Institut d’archéologie subaquatique de Ljubljana avec la collaboration du Centre international d'archéologie subaquatique de Zadar (la pirogue est actuellement conservée au Centre de restauration de l’Institut pour la protection du patrimoine culturel de Slovénie à Ljubljana ; (3) la création et l’ouverture du Centre susmentionné à Vrhnika, comprenant une exposition permanente sur le patrimoine archéologique de la Ljubljanica et une pièce sous pression spécialement conçue pour accueillir la pirogue.

En raison de la présence d’un riche patrimoine culturel subaquatique dans le bassin de la Ljubljanica, il est important de sensibiliser la population locale et promouvoir les loisirs de qualité, cela étant par la même occasion favorable au développement du tourisme local.

L’objectif principal est de protéger, préserver et revitaliser le patrimoine culturel et naturel présent dans le bassin. La première phase du projet à grande échelle porte sur un site d’exposition et de découverte de la Ljubljanica.

Retour en haut de la page