Structures submergées: villes submergés, grottes et puits

Les vestiges d’innombrables bâtiments et établissements anciens sont maintenant submergés. Certains vestiges témoignent d’un affaissement des sols, de tremblements de terre, d’inondations, de glissements de terrain ou de l'érosion. Certains bâtiments ont toutefois été construits sur l’eau à l’origine, ce qui est encore le cas aujourd’hui des kampongs de Malaisie.

Ruines

Les ruines submergées peuvent avoir une importance considérable. Les vestiges de l’Atlantide sont une légende, mais des sites archéologiques subaquatiques de la taille de Pompéi ont été découverts. Il s’agit parfois des vestiges des premiers établissements dans une zone, tandis que d’autres datent de l’âge d’or d’anciennes civilisations très avancées.

Puits et grottes submergés

Le patrimoine culturel subaquatique comprend également des objets et des traces anciennes de vie humaine, préservés dans des grottes immergées, qui l’ont toujours été ou le sont devenues en raison de l’élévation du niveau de la mer.

Parmi ces sites figurent par exemple :

  • La grotte de Cosquer, en France, dont l’entrée se situe à une profondeur de 37 mètres, et où l’on trouve des peintures et des gravures réalisées il y a entre 19 000 et 27 000 ans. Bien que l’entrée de la grotte se trouve à une grande profondeur, les peintures elles-mêmes n’ont pas été submergées ;
  • Le cenote de Chichen Itza (grotte de karst creusée dans le calcaire par les eaux souterraines), au Mexique. Ce cenote était utilisé exclusivement à des fins sacrificielles et cérémoniales, et des restes de sacrifices humains y ont été trouvés.

Galerie photos

On peut citer :

  • Les vestiges du phare et du palais de Cléopâtre dans la baie d’Alexandrie
  • La ville de Pavlopetri, qui a 5000 ans
  • Des parties du site du patrimoine mondial à Mahabalipuram, Inde
  • Le site de Dwarka, Inde, qui comprend des vestiges d’un port antique, de temples et d’établissements datant de 1500-1400 avant J.-C.
  • La ville de Port Royal, Jamaïque, détruite par un tremblement de terre en 1692
  • Les vestiges de Santa Fe la Vieja, en Argentine
  • La fortification de Bulverket à Gotland (Suède), ouvrage médiéval lacustre datant de 1130 après J.-C.


Vestiges d’établissements préhistoriques

Des vestiges d’établissements préhistoriques témoignent de la vie il y a quelques milliers d’années. Parmi les objets trouvés sur ces sites figurent souvent des poteries, des pirogues et des pièces de bois, notamment :

  • Au Danemark, où 20 000 vestiges d’établissements de l’âge de pierre ont été localisés au large de la côte, comme par exemple à Tybrind Vig et Ronæs Skov, dans le Fjord Gamborg
  • A La Marmotta, Italie, où l’on a découvert un établissement immergé datant de 5700 avant J. C., abandonné vers 5200 avant J.-C.
  • Dans la mer Noire, qui contient encore des établissements mésolithiques vieux de 7 000 ans


Vestiges d’habitations construites sur des lacs et des rivières

De nombreux vestiges d’habitations construites sur de petites îles naturelles ou artificielles ou sur pilotis dans l’eau (comme c’est le cas dans la ville de Venise) ont été découverts :

  • Vestiges d’établissements antiques dans les lacs de Zurich et de Constance
  • Crannogs d’Irlande et d’Écosse
  • Habitation médiévale lacustre de La Colletière, France
  • Etablissement fluvial sur pilotis près de Pompéi, Italie


Sites venerés

De nombreuses traces de sites religieux antiques en rapport avec l’eau ont été découvertes, par exemple :

  • Les vestiges d’anciens lacs et canaux sacrés en Floride et en Grèce
  • Temples mayas immergés au Guatemala
  • Les sites « Holme 1 » et « Holme 2 », découverts au large de la côte du comté anglais de Norfolk, constituent un véritable Stonehenge marin. Ces sites consistent en cercles de bois périodiquement submergés constitués de troncs de chênes fendus formant une aire circulaire.

Patrimoine mondial sous l'eau - Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes

Une série de 111 sites des vestiges d'établissements préhistoriques palafittiques (sur pilotis) dans et autour des Alpes ont été inscrit sur la liste du patrimoine mondial. Datant d'environ 5 000 à environ 500 av. J.-C., ils sont situés sur les bords de lacs, de rivières ou de terres marécageuses. Seul un petit nombre ont été fouillés mais ils ont fourni des éléments qui donnent un aperçu de la vie quotidienne dans l'Europe alpine du Néolithique et de l'Age de bronze, ainsi que des informations sur la façon dont les communautés interagissaient avec leur environnement.

Retour en haut de la page