Réunion ministérielle sur la protection du patrimoine culturel subaquatique en Amérique latine et dans les Caraïbes

Lima, Pérou, 16-17 octobre 2013

UNESCO et le Ministère Péruvien de la Culture ont organisé une Conférence ministérielle sur la Protection du Patrimoine Culturel Subaquatique en Amérique latine et dans les Caraïbes à Lima, Pérou les 16 et 17 octobre 2013. La conférence de haut-rang, qui a rassemblé des Ministres de la Culture, des Directeurs des Agences sur le Patrimoine, des Directeurs des Commissions nationales pour l’UNESCO et des experts internationaux, a traité des problématiques actuelles concernant la protection et la recherche du patrimoine subaquatique, mais a aussi évalué ses potentiels pour le développement, l’éducation et le tourisme dans les Caraïbes et les régions latino-américaines.
Les Caraïbes et les régions latino-américaines ont proposé des recommandations séparées pour des Plans d’Action ayant pour but de créer des politiques concrètes et appropriées pour appliquer de meilleures stratégies de sauvegarde pour le patrimoine culturel subaquatique et pour valoriser complètement ses potentiels.
Les représentants des deux régions ont vivement encouragé la ratification de la Convention 2001 par les Etats ne l’ayant pas encore fait.
La région des Caraïbes a par ailleurs décidé de créer un comité de direction chargé de prendre des mesures pour inventorier et étudier le patrimoine subaquatique de la région, et pour contrôler et partager des expériences relatives à la mise en œuvre de la Convention 2001. Ils ont également vivement encouragé les organisations politiques régionales, comme par exemple CARICOM, à s’assurer de la mise en œuvre de l’engagement de la région envers la Convention 2001. Le comité de direction évaluera également la possibilité de développer un large projet régional relatif au patrimoine culturel subaquatique permettant de relier entre elles les îles des Caraïbes, sous la forme d’une route culturelle ou d’un large projet de recherche. Les participants issus des Caraïbes ont accueilli favorablement l’offre faite par les Bahamas de recevoir la prochaine Réunion Régionale en 2014, offrant ainsi l’occasion de se concentrer sur des aspects pratiques relatifs à la mise en œuvre de la Convention 2001.
Les représentants des régions d’Amérique latine  ont souligné dans leur Plan d’Action la nécessité d’adapter les lois nationales, de cartographier les sites subaquatiques, de développer des compétences, de renforcer l’éducation publique et l’identité, et de prendre des mesures afin de prévenir le pillage du patrimoine subaquatique. En outre, les projets tels que le développement de routes culturelles basées sur le patrimoine culturel subaquatique, la promotion de l’accès vers les sites et le développement de parcs marins ont été recommandés. Les représentants latino-américains ont souligné la nécessité d’organiser de petites réunions régionales et d’impliquer de même les entreprises.
Les pays participants furent Antigua et Barbuda, l’Argentine, la Barbade, les Bahamas, Belize, la Bolivie, le Brésil, les Iles Vierges Britanniques, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, Cuba, la République Dominicaine, l’Equateur, le Guatemala, la Guyane, le Jamaïque, le Mexique, le Paraguay, le Pérou, Saint-Martin, Trinité-et-Tobago, l’Uruguay et le Venezuela. Etaient également présents en tant qu’experts les Directeurs des Programmes pour le Patrimoine ou des Programmes pour le Patrimoine Maritime de France, d’Espagne et des USA et les représentants du quartier général de l’UNESCO et des bureaux UNESCO de Lima, Kingston et Havana.

Documents:

Retour en haut de la page