19.03.2012 - UNESCO Office in Dakar

La célèbre artiste Coumba Gawlo visite l’UNESCO-Dakar

La directrice de l'UNESCO Dakar et la chanteuse sénegalaise Coumba Gawlo (à droite) - © UNESCO

Le vendredi 16 mars 2012, la célèbre artiste sénégalaise Coumba Gawlo Seck a rencontré la Directrice du Bureau régional de l’UNESCO pour l’éducation en Afrique, Ann Therese Ndong-Jatta.

Ils ont ensemble exploré les possibilités de collaboration entre l’UNESCO et Mme Gawlo qui est engagée dans le développement en Afrique.

Elle est particulièrement intéressée par la réduction de l’extrême pauvreté et l’éducation des filles et des femmes.

"Les filles africaines ont besoin d’aller à l’école tandis que les femmes africaines ont besoin de travailler pour être indépendantes et apprendre à dire non” a déclaré Coumba Gawlo durant la réunion.

"Cela doit sonner très féministe mais j’en suis sincèrement persuadée et voudrais sur ce volet imprimer ma marque au développement”.

Mme Gawlo a déjà collaboré avec l’UNESCO en chantant dans une vidéo sur Bouba & Zaza, la fameuse série de livres pour enfants de l’UNESCO-Dakar qui porte sur les sujets de préoccupation contemporaine.

Une tournée de concert par la route

Coumba Gawlo a signalé qu’elle organisera une tournée de concert en mai, juin 2012. Le concert se déroulera dans 7 pays de l’Afrique de l’Ouest. Seront organisés, dans le cadre de ces concerts, des ateliers pour discuter avec les partenaires locaux sur des questions de développement.

"Nous voyagerons par la route tout le long de la tournée pour attirer l’attention sur les problèmes de développement liés à l’intégration africaine et à la libre circulation des biens et des personnes” a précisé Gawlo.

Une priorité absolue pour l’ UNESCO


La Directrice de l’UNESCO, Mme Ndong-Jatta a loué l’engagement de Mme Gowlo, un modèle pour les femmes africaines. "L’éducation des filles et des femmes en Afrique est une priorité absolue de l’UNESCO et nous accueillons avec grand plaisir toutes les initiatives d’intervention dans ce domaine. »

"Nous savons qu’il n’y aura développement en Afrique que si les femmes et leurs filles sont éduquées ” a poursuivi Ndong Jatta.

Accord de collaboration

La Directrice de l’UNESCO espère développer un partenariat fécond et durable avec Gawlo. « Nous veillerons à impliquer tous les secteurs de l’UNESCO : éducation, culture, sciences sociales et humaines et communication ». a-t-elle ajouté.

La prochaine étape consistera à préparer un accord de coopération et décider des domaines précis d’intervention.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page