15.02.2013 - UNESCO Office in Dakar

600 personnes à Pikine dans la banlieue de Dakar, pour accueillir la Directrice Générale de l’UNESCO

La directrice générale de l'UNESCO arrive à Pikine. UNESCO/Ismaël Tine

Le 14 février 2013, plus de 600 personnes étaient réunies, à Pikine, une banlieue pauvre de Dakar, la capitale sénégalaise, pour accueillir la Directrice Générale de l’UNESCO, Irina Bokova.

Entourés d’ateliers de fortune, de vendeurs à la sauvette, de bus multicolores, enfants et adultes porteurs de drapeaux du Sénégal et de l’UNESCO ont salué Mme Bokova sous l’animation des musiciens et danseurs traditionnels.

La foule s’est mobilisée dans le cadre du projet d’alphabétisation des jeunes filles et jeunes femmes (PAJEF) soutenu par l’UNESCO qui vise à alphabétiser 40.000 jeunes filles et femmes au Sénégal.

Le projet d’une durée de deux ans lancé il y a un an, résulte du partenariat entre l’UNESCO et le Sénégal, avec le soutien de l’entreprise du secteur privée Procter & Gamble.  

Pikine avec plus d'un million d’habitants est une des communautés qui bénéficie du projet à travers des classes d’alphabétisation régulières et à travers l’éducation hors les murs grâce à l’utilisation d’internet et du téléphone portable.

Dans son discours de bienvenue, le Maire de Pikine s’est félicité des résultats positifs obtenus par le projet en remerciant la Directrice Générale d’avoir choisi le Sénégal comme pays pilote pour ce projet.

Un partenariat dynamique

Des représentants des ONG, des organisations religieuses et des chefs traditionnels ont exprimé leur appui au PAJEF montrant ainsi le partenariat dynamique créé autour du projet.

Trois bénéficiaires ont pris la parole pour témoigner sur la manière dont le PAJEF a changé leurs vies.

Rokhaya Sow, une adolescente, a indiqué que le PAJEF l’a aidé à ne pas abandonner l’école.

Quant à Diénaba, elle a expliqué que les classes d’alphabétisation lui ont permis de faire le suivi du travail de ses enfants à l’école et de les aider. Elle a aussi souligné qu’elle jouit de plus d’intimité car elle n’a plus besoin de se faire aider pour composer son numéro ou écrire ses messages sur son téléphone portable.

La vendeuse Mame Mbayang a décrit comment elle a appris à calculer ce qui lui permet d’améliorer ses activités de génération de revenus.

Le secret du Sénégal

Prenant la parole à son tour, la Directrice Générale a déclaré:

“Il y a des moments où l’on désire ardemment arrêter le temps et il y a des activités qui vous donnent le sentiment d’être véritablement sur la bonne voie”

"Je suis ravie d’être ici et de partager ce moment d’euphorie, d’évaluation et de reconnaissance des efforts consentis pour faire progresser l’éducation.” a ajouté Mme Bokova.

"Je comprends maintenant le secret du Sénégal, c’est l’engagement de l’ensemble de la communauté, un engagement qui va au delà de la sphère administrative et impliquant des leaders politiques, religieux, traditionnels et la société civile » a dit Bokova.

Les célébrations continuaient quand la Directrice générale quittait Pikine pour une audience à Dakar avec le Président de la République du Sénégal, M. Macky Sall.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page