24.09.2013 - UNESCO Office in Dakar

Appel à candidatures : Formation pour prendre connaissance des dangers qui menacent les sites du Patrimoine Mondial en Afrique

Les biens du Patrimoine culturel sont de plus en plus exposés aux risques, toutefois, les individus en charge de la protection de ce patrimoine culturel ne sont pas toujours préparés à lutter contre de tels risques. Dans ce contexte, le Fond africain du patrimoine mondial, en partenariat avec l’Ecole du patrimoine africain (EPA) et le Ministère de la culture tunisien, invitent les professionnels en charge du patrimoine africain à participer à un atelier de formation préparant aux risques liés aux catastrophes naturelles. Cet atelier se tiendra en Tunisie, du 25 novembre au 6 décembre 2013.

Cette formation sera spécifique à chaque site, et visera à améliorer les connaissances et à renforcer les capacités des professionnels responsables du patrimoine, des professionnels des risques et catastrophes et des communautés sur la prévention des risques et les mécanismes de protection, de conservation et de gestion des biens du patrimoine culturel mondial.

Quinze participants, affiliés à un site du Patrimoine culturel mondial, seront sélectionnés pour prendre part à l’atelier de formation. Peuvent aussi postuler, les administrateurs de sites, les membres de la collectivité ainsi que les professionnels qui ne sont pas nécessairement incorporés dans le secteur du patrimoine, tels que les professionnels des risques liés aux catastrophes. La candidature est ouverte aux ressortissants de tous les pays africains.

Cet atelier sera tenu en français. La date limite pour poser sa candidature est le vendredi 11 octobre 2013.

Cette formation fait partie d’un programme mis en place par le Fond africain du patrimoine mondial en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, ICCROM, l’Ecole du patrimoine africain (EPA), le Centre pour le développement du patrimoine en Afrique (CDPA) et la Fondation nordique du patrimoine mondial (FNPM). Le but étant de renforcer les compétences des professionnels du patrimoine mondial africain.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page