12.05.2014 - UNESCO Office in Dakar

Compte à rebours 2015 : l'Afrique atteindra-t-elle les objectifs de l'Education pour tous ?

Des jeunes filles gambiennes profitant de leur droit à l'éducation! © UNESCO/Anne Müller

Les Seychelles sont le seul pays en Afrique qui a pleinement atteint l'éducation pour tous, selon un nouveau rapport publié par le Bureau régional de l'UNESCO à Dakar. Ce rapport conclut que 31 pays africains sont susceptibles d'atteindre les six objectifs de l'EPT d'ici à l’horizon 2020 si les progrès en cours se poursuivent. Mais il faut souligner que les défis à relever restent énormes dans 22 pays du continent (la moitié de tous les pays d'Afrique subsaharienne disposant de données).

Le rapport est publié avant la Réunion mondiale sur l’Education pour tous qui aura lieu du 12 au 14 mai 2014 à Mascate, Oman.

"Nous venons de loin et beaucoup de progrès ont été réalisés mais l'éducation pour tous en Afrique reste un travail encore inachevé," précise Ann Thérèse Ndong-Jatta dans une interview vidéo à l'occasion de la publication du rapport.

D'importants défis à relever

Les défis demeurent considérables en Afrique, selon le Rapport mondial de suivi 2013/14 :

  • Le cycle primaire est fréquenté par moins de 70 pour cent des enfants ayant l’âge de la scolarité,
  • 31 millions d'enfants n’ont pas accès à l’éducation, dont 53 % sont des filles,
  • 22 millions de jeunes ne sont pas scolarisés,
  • 182 millions d'adultes sont analphabètes.

En outre, les progrès notés dans l'éducation en Afrique pourraient bien être compensée par la croissance de la population, ce qui signifie l’importance d'accélérer les politiques en matière de l'éducation et du renforcement des capacités qui favorisent l'emploi et l'entrepreneuriat.

Entre autres bonnes nouvelles, on peut citer le plaidoyer pour accélérer les efforts des gouvernements nationaux à mettre en œuvre l'éducation pour tous, à travers l’organisation de grandes missions à tous les niveaux.

L’espoir est encore permis avec la participation accrue d’autres institutions tels que : l'Union Africaine, les Communautés économiques régionales, les organisations de la société civile et les partenaires techniques et financiers.

"Il s'agit d'une reconnaissance de l'éducation comme clé de la croissance et du développement de l'Afrique, comme souligné dans l'agenda de l'Union Africaine 2063, une vision à long terme pour l’Afrique, qui interpelle tous », conclut le rapport.

Nécessité d'avoir des objectifs spécifiques

UNESCO assure le leadership dans le domaine de l'éducation pour tous. Le cadre d’accélération, aussi connu sous le nom de Big Push, lancé en 2013, a contribué à une volonté politique renouvelée dans les pays qui n’atteindront pas les objectifs de l'éducation pour tous au-delà de 2015. Dans cette même logique, il est important de passer des objectifs globaux à atteindre aux objectifs spécifiques adaptés aux contextes régionaux.

"En 20 années d’expérience, période correspondant à la durée du programme de l'éducation pour tous, seul un pays africain a atteint l'objectif, il est clair qu’il y a quelque chose qui ne colle pas avec la cible. Après 2015, nous devons penser à des objectifs plus réalistes et à adapter les réalités au contexte des différentes régions", a ajouté Mme Ndong- Jatta.

Préparatifs du Forum mondial sur l'éducation de 2015

Plus de 300 participants assisteront à la Réunion mondiale sur l’Education pour tous qui aura lieu du 12 au 14 mai 2014 à Mascate, Oman.

Vont prendre part à ce grand rendez-vous, 20 ministres et vice-ministres, ainsi que des représentants d'organisations intergouvernementales et non gouvernementales, des universitaires, des chercheurs et d'autres intervenants.

La réunion examinera les progrès enregistrés dans l’atteinte des six objectifs de l'EPT. Il sera question de discuter des étapes restantes dans le processus de l'EPT d'ici à 2015. Les débats seront accès également sur la finalisation des politiques nationales sur l'EPT 2015 et sur les résultats aux niveaux national et régional en vue du Forum mondial sur l'éducation de 2015, qui se tiendra en République de Corée en mai prochain.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page