15.06.2012 -

Des élèves apprennent la leçon sur la « Route de l’Esclave »

© UNESCO/Jean O'Sullivan

Environ 100 enfants sénégalais du réseau des écoles associées UNESCO se rencontreront à l’Ile de Gorée le samedi 16 Juin 2012.

La rencontre portera sur le Traite négrière transatlantique, dans laquelle Gorée a joué un rôle important en tant que centre d’acheminement d’esclaves vers les Amériques par bateau.

They will discuss the Transatlantic Slave Trade, in which the Gorée Island played an important role, being of the main centres of shipping slave to the Americas. The Gorée Island is a 20-minute boat ride away from the Senegalese capital Dakar.

L’Ile de Gorée se trouve à 20 minutes de traversée par bateau, de Dakar, la capitale sénégalaise. L’activité est organisée par le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar en collaboration avec la Commission nationale sénégalaise pour l’UNESCO.

“Il est important de réfléchir sur la place de la traite négrière transatlantique dans les écoles et de partager avec les élèves et les enseignants du réseau des Ecoles associées sur la façon de mieux enseigner ces sujets” souligne Yao Ydo, Chef de la Section en charge de l’Education à la paix et Développement durable à l’UNESCO Dakar.

Un chapitres tragique

La traite négrière transatlantique est un des chapitres les plus tragiques de l’histoire de l’Humanité. Elle a duré quatre siècles.

Des millions d’hommes, de femmes et d’enfants étaient capturés en Afrique et envoyés par bateau à travers l’Océan Atlantique pour travailler dans des plantations. Ils étaient vendus comme esclaves pour plusieurs générations.

La diaspora africaine représente le mouvement de population forcé le plus important de tous les temps et a eu un très grand impact sur le cours de l’histoire en Afrique.

Rompre le silence

L’UNESCO a initié un projet éducatif et interculturel majeur intitulé "Route des esclaves".

Il se place dans le cadre de la Décennie mondiale pour le Développement culturel et vise à restaurer la vérité historique de cette tragédie et à éveiller les consciences sur ce sujet.

Son objectif est de “Rompre le silence” à travers l’éducation afin que les jeunes puissent comprendre ce qui s’est réellement passé et qu’ils puissent construire un monde débarrassé de toutes formes d’injustice, de discrimination et de préjugés.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page