27.09.2013 - UNESCO Office in Dakar

La célèbre chanteuse française, Amel Bent, visite le Sénégal pour soutenir un projet d’alphabétisation de l’UNESCO

Amel Bent lors de sa première visite du projet en septembre 2012 ©melty.fr

Amel Bent, une célèbre chanteuse française de R’n’B, sera au Sénégal du 2 au 3 octobre 2013. Sa venue, dans le cadre d’un voyage de presse, vise à encourager les femmes et jeunes filles, à continuer leurs efforts d’alphabétisation.

Elle est la marraine, d’un projet d’alphabétisation commun entre l’UNESCO et Procter & Gamble (Always). Elle visitera le projet PAJEF, un projet d’alphabétisation des jeunes filles et des femmes au Sénégal, coordonné par le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar, acteur du partenariat. Le projet vise à alphabétiser 40 000 jeunes filles et femmes analphabètes, ou presque, au Sénégal.

Amel Bent, qui écrit la plupart de ses chansons, réalise la chance qu’elle a de savoir lire et écrire. Aujourd’hui dans le monde, 774 millions d’adultes sont illettrés et 123 millions d’enfants ne sont pas scolarisés. Au Sénégal, plus de la moitié des femmes sont illettrées.

« Voyager change la façon dont tu te comportes quand tu rentres dans ton pays, cela change ton quotidien et la façon dont tu appréhendes les faits de la vie, cela donne envie de faire plus pour les gens que tu as rencontré, » dit Amel lors de sa première visite du projet en septembre 2012.

La révélation

« J’avais des doutes avant de m’engager dans l’humanitaire mais c’était une aventure tellement positive, je veux vraiment continuer à travailler avec l’UNESCO, PAJEF et Always, » a-t-elle ajouté.

Elle est désormais de retour pour encourager plus de femmes et de jeunes filles en cours d’apprentissage, dans et hors de Dakar, la capitale sénégalaise.

Elle va aussi découvrir les classes virtuelles du projet, où, les jeunes filles et les femmes apprennent à lire et à écrire grâce aux téléphones portables et à internet. C’est l’une des innovations que le projet PAJEF a mis en place pour toucher un plus grand nombre de personnes apprenantes.

Un autre aspect de l’initiative consiste à soutenir les jeunes filles en échec scolaire et donc potentiellement plus à même d'abandonner l’école. Ces jeunes filles et ces femmes apprennent aussi d’autres qualifications, plus pragmatiques, allant au-delà du simple apprentissage de la lecture, de l’écriture et de l’arithmétique. Elles apprennent à diriger leur propre commerce, cuisiner, coiffer ainsi que le métier de tailleur et bien plus encore.

L’initiative est exécutée grâce à un partenariat multipartite entre Procter & Gamble, l’UNESCO et le Gouvernement du Sénégal. Amel Bent rencontrera plusieurs partenaires gouvernementaux du projet accompagnée de la Directrice du Bureau régional de l’UNESCO à Dakar, Ann Therese Ndong-Jatta.

Suite aux résultats encourageants obtenus par le Sénégal, l’UNESCO étendra ce projet au Kenya et au Nigéria.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page