14.05.2019 - UNESCO Office in Dakar

Intégration de la pédagogie transformationnelle dans les systèmes éducatifs, un outil efficace pour la prévention de l’extrémisme violent

©UNESCO

Les représentants des ministères de l’éducation primaire et secondaire du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Sénégal ont partagé au cours d’un atelier à Niamey (Niger), leurs expériences et échangé sur les moyens d’intégration de la pédagogie transformationnelle dans leurs systèmes éducatifs en tant qu’outil favorisant la résilience, l’engagement pour la paix et la prévention de l’extrémisme violent.

Cette rencontre qui s’est tenue du 6 au 10 mai 2019, a été organisée par le Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) et l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation, avec l’appui financier des Nations Unies. Elle entre également dans le cadre du plan de travail de l’équipe de travail « Apprendre à vivre ensemble » du Groupe régional de coordination pour l’ODD4-Education 2030 en Afrique de l’Ouest et du Centre.

L’objectif des travaux était surtout de fournir des orientations pour la contextualisation du guide de l’enseignant sur l’autonomisation des jeunes pour la résilience, la construction de la paix et la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation dans le Sahel.

En effet, lors d’une précédente session de formation de formateurs des pays du Sahel sur l’utilisation de ce guide, organisée par l’Institut International pour le renforcement des capacités en Afrique (IICBA), les participants avaient exprimé le besoin de l’adapter aux contextes respectifs de leurs pays avant d’envisager la formation des enseignants.

Les enseignants ont un rôle central à jouer dans l'acquisition de connaissances, de compétences, d'attitudes et de valeurs permettant aux apprenants de vivre en harmonie et en paix avec les autres. Dans la pratique, la pédagogie transformationnelle, est un moyen développé dans ce guide qui permet aux enseignants de concrétiser ce rôle et devenir des facilitateurs de l’apprentissage plutôt que des transmetteurs de connaissances.

La pédagogie transformationnelle est un processus qui, bien conduit, aboutit à un changement de comportement’’, selon Zeinabou Abani, de la Direction de la Formation initiale et continue du Ministère de l’Education Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique du Niger.

Pour elle « l’enseignant doit instaurer le dialogue et asseoir chez l’élève des compétences pouvant lui permettre de prendre conscience d’un problème qui se pose à lui, de développer un instinct de questionnement, d’échanger avec son entourage pour y apporter des solutions durables, et d’utiliser la même démarche à chaque fois qu’il fait face à un problème qui le concerne ou qui concerne sa communauté ».

‘’Ce processus permet à l’apprenant d’être respectueux et solidaire de sa communauté. En ce sens, cette pédagogie est un véritable outil pour la résilience, la construction de la paix et la prévention de l’extrémisme violent ’’ poursuit-elle.

L’analyse des conflits qui touchent les élèves, les valeurs du « Libres Ensemble », les réflexions éthiques, les compétences pour la résilience et la construction de la paix, l’évaluation des compétences des enseignants et des apprenants, l’engagement auprès des communautés, sont autant de thématiques abordées tout au long de l’atelier selon une méthodologie participative et pratique.

L’importance, en classe, de partir de situations vécues par les apprenants pour initier les réflexions et de leur laisser la possibilité de participer à l’identification et à la mise en œuvre des solutions a été mise en évidence. Cela nécessite une connaissance du contexte local et la mobilisation d'organisations et de parties prenantes de la communauté afin d’assurer un continuum entre l’école et milieu.

A l’issue de cet atelier, les plans nationaux pour la formation d’enseignant sur le guide ont été revus. La prochaine étape, sera pour les équipes nationales d’adapter le guide au contexte national avant de préparer une formation de formateurs qui formeront, à leur tour, des enseignants dans des écoles préalablement sélectionnées.

Pour en savoir plus :

https://fr.unesco.org/preventing-violent-extremism/education

http://www.unesco.org/new/fr/dakar/promoting-peace-and-sustainable-development-through-strengthening-youth-competencies-for-the-life-and-work-in-the-sahel/




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page