06.08.2019 - UNESCO Office in Dakar

Le Sénégal forme ses professionnels en gestion du patrimoine culturel subaquatique

La protection adéquate du patrimoine immergé ainsi que sa mise en valeur reposent essentiellement sur le développement de ressources humaines qualifiées. L’UNESCO encourage la mise en place des méthodologies de recherche, en conformité avec les normes internationales et scientifiques, dans les activités dirigées vers le patrimoine culturel subaquatique.

Depuis quelques années, le Sénégal développe un important programme de formation et d’inventaire de son patrimoine immergé avec une phase pilote autour de l’île de Gorée. En effet,  à travers le programme multinational MARGULLAR, la Direction du patrimoine culturel forme les futurs spécialistes sénégalais en archéologie subaquatique grâce à l’appui technique des professionnels en archéologie subaquatique de l’Institut Andalou du patrimoine historique . Il s’agit d’un programme ciblé à travers lequel 6 étudiants archéologues de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ont suivi une formation en architecture navale, en analyse des pièces d’artillerie anciennes ainsi qu’en techniques de prospection et de fouille subaquatique.

Le Bureau de l’UNESCO Dakar, félicite le Sénégal pour cette initiative et son engagement constant pour ratifier la Convention de 2001 portant protection de ce patrimoine culturel subaquatique. Le Bureau compte également accompagner les futures activités liées à la gestion de ce patrimoine de la façade atlantique d’Afrique.

Suivez :

Le travail du Bureau de l’UNESCO Dakar sur la protection du patrimoine culturel subaquatique de la façade atlantique

Les recommandations des pays ouest africains sur la gestion du patrimoine culturel subaquatique

Dossier d'information sur la Convention de 2001




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page