23.11.2018 - UNESCO Office in Dakar

Le dialogue social au cœur de l’élaboration de la politique holistique unique des enseignants au Mali

©Usaid Africa

Le Bureau de l’UNESCO à Bamako, en collaboration avec la Commission Thématique sur la Question Enseignante (CTQE) du Cadre partenarial, organise les 22 et 23 novembre 2018 à Bamako, un atelier de renforcement des capacités des acteurs sociaux à l’élaboration d’un document de politique des enseignants.

La question enseignante constitue un levier de qualité pour les systèmes éducatifs en vue d’assurer le succès de l’Agenda 2030, à travers l’ODD4, coordonné par l’UNESCO et conformément à la Stratégie d'Education Continentale pour l'Afrique (CESA 16-25). Le Mali a pris conscience de ces défis et s’est engagé aux niveaux international et national (deuxième priorité du Plan Sectoriel de l’Education PRODEC 2) à les relever avec l’accompagnement du Bureau de l’UNESCO à Bamako. Le pays a bénéficié, entre autres, d’une étude diagnostique de la question enseignante et d’un plan de renforcement des capacités depuis 2015.

L’UNESCO à travers la Commission Thématique sur la Question Enseignante du cadre partenarial a ainsi procédé au lancement de la politique unique sur les enseignants au Mali à travers un atelier d’induction en octobre 2018. Ce dernier a permis d'outiller les acteurs sur les objectifs de la politique unique sur les enseignants, à travers le guide politique des enseignants en Afrique subsaharienne de l'IICBA, d’une part, et d’autre part de mettre en place une Equipe Technique Nationale (ETN) chargée de l’élaboration de la politique.

Pour tout document de politique nationale et en particulier concernant les enseignants, l’implication de tous les acteurs est au cœur du processus d’élaboration. Il était donc nécessaire d’organiser un cadre de dialogue social pour l’appropriation par les différents acteurs des éléments essentiels pour une politique enseignante inclusive, orientée vers les rendements scolaires de l’élève et qui tienne compte du plan de carrière de l’enseignant.

Ainsi, cet atelier qui a lieu du 22 au 23 novembre 2018, sous la présidence effective de Monsieur le Secrétaire général du ministère de l’Education nationale et du Chef du Bureau de l’UNESCO à Bamako, se veut une session de renforcement des capacités des acteurs sociaux pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans la politique nationale enseignante.

Il aura pour objectifs de: i) informer les associations syndicales des enseignants, les collectivités locales et les Organisations de la Société Civile (OSC) sur le processus et les enjeux de la formulation de politique enseignante ; ii) sensibiliser les acteurs sociaux sur la nécessité de la participation et du consensus en vue d’obtenir une politique enseignante pertinente, viable et applicable ; iii) solliciter les contributions des acteurs sociaux sur l’identification des priorités nationales pour les 10 prochaines années sur le développement de la profession enseignante ; iiii) identifier les représentants des partenaires sociaux dans l’équipe technique nationale.

Les résultats de cet atelier serviront d’intrants à l’élaboration des thématiques prioritaires de la politique nationale des enseignants.

https://fr.unesco.org/news/lunesco-soutien-mali-lelaboration-dune-politique-nationale-enseignants

https://fr.unesco.org/news/question-enseignante-au-mali-unesco-appuie-elaboration-du-prodec-ii-travers-question

https://fr.unesco.org/themes/enseignants/action

https://www.flickr.com/photos/masterpro1-emp/albums/72157673785702297




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page