21.03.2013 - UNESCO Office in Dakar

Accélérer les progrès en Education Pour Tous en Afrique

Children ready for school in Soucouta, a village on the west coast of Senegal ©UNESCO/Anne Müller

Un bon nombre de pays africains ont exprimé leur volonté à s’engager dans le processus d’accélération des progrès EPT d’ici 2015

Le premier groupe comprenant l’Angola, la Côte d'Ivoire, le Lesotho, le Niger, le Sénégal, le Swaziland et la Zambie se réunit à Dakar, Sénégal du 20-23 mars 2013 pour élaborer des plans dans le cadre du processus d’accélération y compris des plans de mobilisation des partenaires, de mise en œuvre, de suivi et évaluation et de plaidoyer.

Cette rencontre de 4 jours donnera lieu à une série de présentations mais aussi d’exercices pratiques facilitées par différents partenaires et parties prenantes, qui ont convenu d’unir leurs efforts afin d’accélérer considérablement les progrès vers des objectifs EPT sélectionnés.

Des conseils pratiques, du travail en groupes et des exercices de simulation permettront aux participants de bien saisir les processus. L’idée est qu’en rentrant dans leurs pays respectifs, les participants puissent engager immédiatement des actions en re-orientant des activités et des ressources dans le cadre des processus et plans sectoriels existants.

"Nous avons besoin d’agir maintenant. L’Education Pour Tous reste un programme inachevé" déclare Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice du Bureau régional de l’UNESCO à Dakar. "En dépit des progrès remarquables accomplis en éducation dans la plupart des pays d’Afrique, il est évident que si les tendances actuelles se poursuivent, la majorité d’entre eux n’atteindront pas les objectifs EPT de 2015 ».

31 pays africains n’y arriveront pas

Selon les profils pays élaborés par l’UNESCO Dakar en 2012, au moins 31 pays sur les 44 considérés n’atteindront pas les objectifs EPT d’ici 2015.

"Une bonne nouvelle cependant: 12 pays ont encore la chance d’atteindre les objectifs si des actions sont prises à cet effet » poursuit Ndong-Jatta. "Nous souhaitons soutenir les pays afin qu’ils améliorent leur situation en EPT en s’engageant, pour 2013 – 2015, dans des processus d’accélération viables ".

La Directrice de l’UNESCO a souligné que les conflits armés et les crises financiers successives sont des obstacles majeurs à la réalisation des promesses d’Education Pour Tous.

Un dernier élan

Lors de la Consultation mondiale EPT tenue à l’UNESCO-Paris en novembre 2012, les Ministres de l’Education se sont engagés à accélérer les efforts pour l’atteinte des objectifs EPT 2015.

La rencontre du premier groupe de pays est en cours à Dakar, le second se réunira incessamment.

L’initiative d’accélération aura 5 étapes majeures:

  1. Mobilisation de l’engagement politique au haut niveau (Ministres) et des partenaires dans le processus d’accélération de l’EPT
  2. Mise à disposition d’appuis techniques pour l’élaboration et la validation des plans nationaux d’accélération
  3. S’engager dans des exercices réguliers de suivi et évaluation
  4. Partager avec d’autres pays l’expérience sur le processus, les leçons apprises
  5. Evaluation finale du processus d’accélération. 

L’initiative d’accélération est coordonnée par un comité composé de l’UNESCO, l’UNICEF, l’ADEA, l’ANCEFA, le FAWE, Save the Children et la CONFEMEN.

Il est soutenu par l’UNESCO en particulier son Bureau régional de Dakar en partenariat avec l’Union Africaine, les Communautés Economiques Régionales, les Agences des Nations Unies, des Organisations intergouvernementales, des représentants de la Société civile et du secteur privé.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page