14.03.2018 - UNESCO Office in Dakar

Vers un Forum des Humanités Africaines

©Wikipédia

Suite à la Conférence Africaine des Humanités, organisée à Bamako en juillet 2017, la section SHS du bureau de l’UNESCO Dakar s’est rendue au Mali pour effectuer une mission de suivi des recommandations qui en découlaient.

La Conférence Africaine des Humanités (CAH), récemment organisée à Bamako en juillet 2017, a été l’occasion de réfléchir sur les facteurs qui s’opposent aujourd’hui au rayonnement des humanités en Afrique, et aux mesures institutionnelles qui pourraient être envisagées pour leur permettre d’orienter l’action et les politiques publiques et de se faire une place dans le débat public. La CAH avait également pour vocation de constituer le moment phare d’un processus de consultation et de discussion africaine plus large dans le temps et dans l’espace.

La mission de suivi au Mali, effectuée par Mme Touré Marèma, Chef du secteur des Sciences humaines et sociales de l’UNESCO Dakar, a permis d’amorcer une dynamique de concrétisation des recommandations qui en découlaient. La première, relative à l’institutionnalisation de la Journée Mondiale de la Culture Africaine (JMCA) a été matérialisée. La JMCA a été célébrée à Bamako le 25 janvier 2018, et les modalités visant à la perpétuer ont été définies pour les prochaines années.

Deuxième grande recommandation de la CAH, l’organisation, par le comité scientifique, d’une rencontre biennale des humanités, le « Forum Africain des Humanités » (FAH). A la place du FAH qui pourrait laisser entendre un « Forum des Humanités organisé en Afrique », il est désormais convenu d’évoluer vers un « Forum des Humanités Africaines » (FHA). Plus qu’un glissement sémantique, il s’agit pour les promoteurs de cette idée de spécifier qu’il s’agit bien de partir d’une lecture interne des sociétés africaines. Le « FHA » (dont l’acronyme signifie en langue africaine « Bamana » le « Père »), devrait ainsi être une convergence structurante des humanistes africaines et africains, en vue de conceptualiser de l’intérieur, leur contribution à la refondation d’une Afrique unie et forte. L’organisation du FHA est prévue à Bamako fin février 2019. Le FHA sera aussi l’occasion de célébrer tous les pères (et toutes les mères) qui ont contribué à bâtir les fondements de « la nouvelle pyramide africaine ».

La troisième grande recommandation de la CAH, relative à la constitution d’un « Réseau Africain des Humanités » pourrait être considérée comme un résultat escompté du FHA. La rapide mise en place d’un Groupe de travail sur le FHA, en renouvelant et/ou en ou renforçant le Comité scientifique local, a été identifiée comme une urgence. Une attention particulière sera accordée à l’envergure internationale du Comité Scientifique, comme cela a été le cas pour le Comité Scientifique africain de la CAH.

Dans le contexte mondial actuel, les humanités sont essentielles pour aider à faire face aux principaux défis et atteindre les objectifs de développement durable fixés dans l'Agenda 2030. Par le biais de la connaissance historique, de la pensée critique, de l’analyse nuancée, les sciences humaines peuvent aider à construire des sociétés durables et inclusives.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page