22.11.2012 - UNESCO Office in Dakar

Renforcement des capacités et du savoir-faire sur la Convention de 2005 en Afrique

Les participants à l'atelier de formation © UNESCO/Tine Ismaël

En partenariat avec l'association Culture et Développement, l'UNESCO organise un atelier de renforcement des capacités pour 15 spécialistes africains sur la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Le Bureau régional de l'UNESCO à Dakar accueillera cette formation du 26 et le 30 novembre.  Celle-ci constitue un élément clé du Programme pilote de la Convention de 2005 pour le renforcement des capacités en Afrique, qui en 2012, s’est focalisé sur la formation et le développement de l’expertise locale. 

Animé par des formateurs expérimentés et par le Secrétariat de la Convention de 2005, l'atelier portera sur des domaines prioritaires de la Convention tels que les rapports périodiques le renforcement des capacités en élaboration de politiques, ainsi que sur les approches de renforcement des industries culturelles et créatives aux niveaux national et régional.

Cet atelier qui se déroulera en français fait suite à l’atelier pour le groupe de spécialistes anglophones qui s'est tenu du 22 au 26 octobre 2012 à Cape Town,  Afrique du Sud, en partenariat avec l’African Arts Institute (AFAI).

Au total en 2012, le Programme pilote de renforcement des capacités en Afrique sur la Convention de 2005  aura formé 32 spécialistes.  Les participants de ce programme ont été choisis parmi environ 200 candidats après un processus compétitif de sélection.  Plus d’un tiers des participants sont des femmes.

Région pilote

 « L'Afrique est la région ayant le taux de ratification de la Convention le plus  élevé »  indique Guiomar Alonso Cano, Spécialiste de la Culture à l’UNESCO-Dakar, « c’est pourquoi, elle a été choisie comme région pilote pour ce programme qui vise à développer l'expertise et le savoir-faire local nécessaires pour mettre en œuvre efficacement la Convention de 2005 dans le moyen terme,  notamment à travers l’élaboration de politiques ciblées de renforcement des industries culturelles et créatives au niveau national ».

Le Programme pilote de la Convention de 2005 pour le renforcement des capacités en Afrique bénéficie du soutien du Fonds d'urgence de l'UNESCO  




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page