10.07.2013 -

Une nouvelle campagne de levée de fonds présente le projet d’art Keur Thiossane au Sénégal

© Keur Thiossane

Au Sénégal, le projet Multimédia et Art de Keur Thiossane est mis en avant dans une campagne de collecte de fonds lancée pour financer davantage de projets en appui aux industries et aux politiques culturelles.

Le projet Keur Thiossane combine les nouvelles technologies avec les pratiques artistiques, et forme des artistes africains afin qu’ils intègrent les multimédias dans les formes traditionnelles de l’art comme la danse, la peinture et la musique. En 2012, ce projet a reçu 50000$US du Fonds International pour la Diversité culturelle (FIDC) relatif à la convention de 2005. « La spécificité de Keur Thiossane, et là où nous nous retrouvons avec l’UNESCO, c’est vraiment de défendre le partage des savoirs, des échanges, le croisement des disciplines, la diversité des artistes. » affirme Marion Louisgrand, Directrice exécutive de Keur Thiossane, dans une nouvelle vidéo décrivant le projet.

Les artistes deviennent compétitifs

« Le FIDC nous a permis de développer beaucoup d’actions en adéquation avec nos valeurs et a permis à de nombreux jeunes artistes de s’enrichir et d’être plus compétitifs sur le marché de l’emploi et dans l’industrie de la création, au Sénégal » soutient-elle.

Avec le slogan « votre 1% compte pour la créativité », la nouvelle campagne a pour but de montrer l’impact des contributions du FIDC en matière d’appui et de consolidation des industries culturelles dynamiques. Les 131 parties qui ont ratifié la convention de 2005 sur la Protection et la Promotion de la diversité des expressions culturelles contribuent volontairement et de façon régulière au FIDC.

« Notre message est qu’en investissant dans la créativité nous transformons les sociétés » affirme Guiomar Alonso Cano, responsable du secteur Culture au Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar, au Sénégal, avant d’ajouter : « Le FIDC est un mécanisme important qui permet à la Convention d’avoir un réel impact sur le terrain ».

Grâce aux donateurs gouvernementaux et individuels, le FIDC a collecté 5.9 millions $US qui ont permis de financer 61 projets dans 40 pays en développement depuis 2010.

Les projets financés en Afrique de l'Ouest

En plus du projet Keur Thiossane, le FIDC a appuyé plusieurs projets en vue de promouvoir les politiques et industries culturelles.

Bénin : World Rythm Productions - ONG : Fair-play pour les musiciens béninois

Burkina Faso : Compagnie Falinga – ONG : Une bouffée d’air frais pour le théâtre contemporain africain. Ministère de la culture, du tourisme et de la communication- État Partie. Une étude explore la puissance culturelle

Mali : Acte Sept – ONG : Le gouvernement et la société civile sont décidés à travailler ensemble pour la culture

Niger : Compagnie Arène Théâtre- ONG. Les arts du spectacle vont de l’avant

Sénégal : Keur Thiossane – ONG : Les artistes africains embrassent l’ère du numérique ; Optimiste Produktions – ONG : Les diplômés de YAKAAR stimulent le secteur des arts du spectacle Ouest Africain. Groupe 30 Afrique – ONG : Formation des responsables culturels sénégalais dans la mise en œuvre de la politique culturelle

Niger : - Bal'lame - ONG - Renforcement des capacités pour la promotion des industries culturelles émergentes au Niger




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page